Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

L'éducateur d'un club de foot de Castres mis en examen pour agressions sexuelles sur mineurs

-
Par , , France Bleu Occitanie, France Bleu

Un éducateur de l'US Castres football a été arrêté, mis en examen et écroué il y a quelques jours, pour des agressions sexuelles présumées sur des jeunes de 13 à 15 ans.

Photo d'illustration, gendarmerie
Photo d'illustration, gendarmerie © Radio France - Victor Vasseur

Castres, France

"Nous sommes vraiment très choqués de ce qui arrive" explique le secrétaire de l'Union sportive Castres football, Michel Ungria. Tout est allé très vite. L'un des éducateurs de club a été arrêté mercredi, en plein match amical à Dourgne. Les gendarmes sont venus le chercher après la plainte déposée le matin-même par les parents d'un mineur, à qui il aurait envoyé des messages à connotation sexuelle sur son portable

Jeunes de 13 à 15 ans

L'éducateur, âgé de 27 ans, a donc été placé en garde à vue et d'autres mineurs ont été entendus par les gendarmes. Il s'agit de jeunes footballeurs qu'il entraînait, âgés de 13 à 15 ans.  L'enquête a débouché sur sa mise en examen et l'ouverture d'une information judiciaire pour "propositions sexuelles à mineurs de 15 ans par moyen de communication électronique, corruption de mineurs de 15 ans et agressions sexuelles sur mineurs de 15 ans".  Il y a présomption d'agressions car certains mineurs auraient été amenés à rester dormir au domicile de l'éducateur. La procureur de la République de Castres, Céline Raignault, explique que "le juge d'instruction est actuellement saisi de 5 plaintes", mais l'enquête devra déterminer si d'autres victimes peuvent être concernées. 

Cellule de soutien psychologique

Le jeune homme a été placé en détention à la maison d'arrêt d'Albi. Les dirigeants du club de football, de leur côté, ont envoyé une lettre d'information aux parents des 200 jeunes licenciés. Ils vont organiser une réunion générale la semaine prochaine et mettre en place une cellule de soutien psychologique en lien avec la ligue régionale de football. 

"Nous sommes très choqués de ce qui arrive" - Michel Ungria, le secrétaire du club

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu