Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

L'élu de Clermont-Ferrand condamné pour viol en décembre dernier remis en liberté

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

François Barrière a été remis en liberté ce jeudi, deux mois après sa condamnation par la cour d'assises de Riom. Faisant appel de l'arrêt de première instance, il avait également formulé une demande de remise en liberté devant la chambre de l’instruction.

La salle d'audience à la Cour d'appel de Riom
La salle d'audience à la Cour d'appel de Riom © Radio France - Olivier Vidal

"C'est une décision logique" commente ce jeudi après-midi, satisfait, Jean-François Canis, l'avocat de François Barrière.
La chambre de l'instruction a donc décidé de remettre en liberté l'ancien élu jusqu'à ce qu'il comparaisse de nouveau, en appel cette fois, devant la Cour d'appel de l'Allier.

"Il a respecté son contrôle judiciaire pour son premier procès, il présente les garanties pour qu'il se comporte de la même manière pour l'appel" ajoute l'avocat clermontois.

En effet la chambre d'instruction a relevé le fait que le mis en cause, dont la première condamnation a été annulée avec l'appel, affiche toutes les garanties pour se présenter pour son deuxième procès.

Première condamnation annulée

En première instance, il y a deux mois, François Barrière, ancien élu clermontois (qui ne siège plus depuis 2015, date du début de l'affaire) était condamné à six ans de prison par la Cour d'assises du Puy-de-Dôme. La Cour l'avait reconnu coupable de viol. Sa victime ? Une quadragénaire avec qui il entrenait une relation.

"Nous sommes bien sûr consternés par la décision de la chambre de l'instruction" s'indigne Charles Fribourg, avocat de la plaignante. "On attend maintenant avec impatience qu'il soit de nouveau jugé !"

François Barrière sera jugé dans les prochains mois devant la Cour d'appel de l'Allier à Moulins. Il encourt quinze ans de prison.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu