Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

L'élu nîmois RN Yoann Gillet dépose plainte après une agression à Nîmes

-
Par , France Bleu Gard Lozère, France Bleu

L'élu d'opposition nîmois Yoann Gillet explique dans un communiqué avoir été victime d'une agression place de la Maison Carrée samedi soir. Il s'en sort avec quatre jours d'ITT.

Yoann Gillet membre du conseil national du RN.
Yoann Gillet membre du conseil national du RN. © Radio France - Ludovic Labastrou

Nîmes, France

Le conseiller municipal d'opposition Rassemblement national Yoann Gillet a porté plainte samedi 26 octobre au commissariat de Nîmes. Il indique avoir été victime d'une agression alors qu'il prenait un verre en terrasse, place de la Maison Carrée à Nîmes, avec des militants RN. 

"Un groupe de personnes nous a insultés et menacés de mort, en se présentant à nous comme étant des "Antifas", indique-t-il dans un communiqué, faisant état d'une dizaine d'agresseurs au total. L'un d'eux a d'abord écrasé sa cigarette sur ma joue. L'ensemble de notre groupe composé de six personnes a été frappé. J'ai pour ma part été jeté au sol et j'ai reçu des coups de pieds au visage et sur l'ensemble du corps. L'un de nos amis a par ailleurs été transporté aux urgences." 

"J'ai du mal à comprendre la logique de ces gens qui ne voient que par la violence." (Yoann Gillet)

Joint par France Bleu Gard Lozère, l'élu du Rassemblement national précise qu'il s'est vu prescrire quatre jours d'ITT, dénonçant "les propos orduriers de certains politiques qui nous présentent comme la peste et favorisent cette violence".

Le maire de Beaucaire et porte-parole du RN Julien Sanchez demande quant à lui une "condamnation et une réaction exemplaires des pouvoirs publics".

"Un climat de violence de plus en plus présent" - Julien Sanchez, porte-parole du Rassemblement National

Le commissariat de Nîmes confirme l'ouverture d'une enquête. Après la première plainte de Yoann Gillet déposée samedi soir, les autres plaignants étaient entendus dimanche ainsi que des témoins de la scène.

Soutien massif des élus RN sur Twitter

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu