Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

L'émouvant hommage des SDF manceaux à l'un des leurs

jeudi 13 août 2015 à 19:28 Par Marion Fersing, France Bleu Maine

Les SDF du Mans ont déposé des fleurs et des petits mots devant la Banque Populaire de l'Ouest, avenue François-Miterrand, pour rendre hommage à l'un des leurs, Nono, décédé dans la nuit de mardi à mercredi.

Les SDF du Mans ont rendu hommage à leur ami, Nono
Les SDF du Mans ont rendu hommage à leur ami, Nono © Radio France

Tous les "copains de galère" de Nono sont très émus. Les larmes aux yeux, Nath parle de celui qui l'a aidée, qui l'a épaulée quand son compagnon l'a mise dehors, en plein mois de janvier. Elle a trouvé refuge au squatt de la rue Etoc-Demazy, la "Villa", comme l'appelle les SDF. C'est aussi là que vivait Nono, avec son chien. "Il avait fait des études, c'était vraiment quelqu'un de bien, une belle personne" . Elle a donc déposé un bouquet de rose, avec un petit mot "tu avais pas le droit de nous quitter comme ça. Merde on t'aime fort" . Des roses rouges, comme la couleur de la crête que Nono voulait avoir sur la tête. Nath, ancienne coiffeuse, avait promis de la lui faire mercredi, le jour où elle a appris son décès.

"Je lui aurais bien offert une couronne de fleurs, mais je fais déjà la manche pour manger"

"Il était surper gentil, il avait le coeur sur la main" , renchérit Grégory qui avait aussi l'habitude de croiser Nono. Il est touché de voir que les passants s'arrêtent devant les bouquets , pour lire les petits mots. "On voit qu'on n'est pas non plus invisible aux yeux de tout le monde. Y'a quand même quelques personnes qui nous remarquent. C'est gentil" . Grégory espère aussi que, face à cet hommage, les a apriori vont "un peu" changer sur les SDF. Et que les gens penseront un peu plus à eux : "je vois la différence avec l'hiver. L'été, les gens nous donnent moins parce qu'ils se disent, il fait beau, tout va bien. Mais nous, c'est pas pour autant qu'on arrive à manger le soir" . Jean-Luc, lui, conclut avec regret : "je lui aurais bien offert une couronne de fleurs, mais je suis déjà obligé de faire la manche pour manger..."

Les obsèques de Nono sont célébrées ce vendredi après-midi à Lombron. Ses amis espèrent pouvoir y aller en faisant du stop.