Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'empoisonneuse de Chambéry condamnée à 25 ans de réclusion criminelle

Chambéry, France

Après six heures de délibéré, la cour d'assises de la Savoie a rendu son verdict et condamné Ludivine Chambet à 25 ans de réclusion criminelle.

Ludivine Chambet était accusée d'avoir empoisonné 13 personnes âgées dans la maison de retraite où elle travaillait, dix en sont mortes.
Ludivine Chambet était accusée d'avoir empoisonné 13 personnes âgées dans la maison de retraite où elle travaillait, dix en sont mortes. © Maxppp -

Avant le délibéré l'accusée s'est exprimée une dernière fois ce mardi matin. Toute de noir vêtue, c'est d'une voix éteinte et fluette que Ludivine Chambet a déclaré : "je suis coupable de crimes. Je suis sincère et je comprends que l'on ne puisse pas me pardonner. Mais je demande encore une fois pardon aux familles".

La cour d'assises de la Savoie vient de condamner Ludivine Chambet ce mardi après-midi à 25 ans de réclusion criminelle.

13 résidents empoisonnés, 10 morts

Ludivine Chambet, 34 ans, était jugée pour avoir administré des cocktails de médicaments psychotropes à 13 résidents de l'établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) du Césalet, près de Chambéry, en Savoie. Dix en sont morts après avoir fait des malaises.

Lundi, l'avocat général avait requis, au terme d'un réquisitoire virulent, 30 ans de réclusion criminelle et non la perpétuité. Il avait retenu l'altération du discernement de l'accusée au moment des faits, se rangeant derrière l'avis des experts psychiatres entendus pendant le procès.

Et aussi :

Choix de la station

À venir dansDanssecondess