Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'enquête a commencé, à Brive, après l'incendie mortel aux Chapélies

-
Par , France Bleu Limousin
Brive-la-Gaillarde, France

Les enquêteurs viennent de débuter leur travail, ce mardi matin, après l'incendie qui a causé la mort de deux hommes dans la nuit de ce lundi à ce mardi dans le quartier des Chapélies, à Brive. Aucune piste n'est écartée.

Huit enquêteurs sont mobilisés pour déterminer les causes du sinistre
Huit enquêteurs sont mobilisés pour déterminer les causes du sinistre © Radio France - Nicolas Blanzat

L'immeuble de quatre étages, dans lequel deux hommes ont perdu la vie suite à un spectaculaire incendie dans la nuit de ce lundi à ce mardi (voir nos photos et vidéos en cliquant) dans le quartiers des Chapélies, à Brive, porte évidemment les stigmates du sinistre, ce mardi matin. L'immeuble est noirci sur toute la hauteur du bâtiment, et on sent toujours cette odeur de brûlé, âcre, qui prend à la gorge. Au pied de l'immeuble, les caves, d'où est parti l'incendie, ont été vidées. Il y a un amas de vélos calcinés, de scooter brûlé, de machine à laver fondue, de tables entremêlées de chaises, de meubles, de poubelles ou de sommiers de lits.

Les caves ont été vidées de leurs contenus calcinés par l'incendie
Les caves ont été vidées de leurs contenus calcinés par l'incendie © Radio France - Nicolas Blanzat

Enquête en cours avec la police scientifique

De nombreux badauds sont passés sur les lieux du sinistre, ce mardi matin, tenus à distance par une rubalise et quelques policiers discrets. Les enquêteurs viennent, en effet, de débuter leur travail de fourmi pour tenter de déterminer les causes du sinistre. Ils sont huit à mener ce travail : des enquêteurs du commissariat de police de Brive, du service régional de police judiciaire de Limoges, et du laboratoire interrégional de police scientifique de Toulouse. Feu de poubelle, cigarette mal éteinte, hydrocarbure, problème électrique : toutes les options sont encore ouvertes.

Des policiers de Brive, du SRPJ de Limoges et du LIPS de Toulouse sont sur place
Des policiers de Brive, du SRPJ de Limoges et du LIPS de Toulouse sont sur place © Radio France - Nicolas Blanzat
Choix de la station

À venir dansDanssecondess