Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'enquête des gendarmes d'Ancenis mène à l'arrestation de deux escrocs, préjudice de 200.000 euros

-
Par France Bleu Loire Océan
Ancenis, France

Deux hommes, père et fils, ont été arrêtés en région parisienne ce mercredi 14 août. Ils ont reconnu avoir participé à de nombreuses escroqueries auprès d'une trentaine d'entreprises. Les gendarmes d'Ancenis enquêtait depuis quatre ans sur cette affaire.

Gendarmerie (photo illustration)
Gendarmerie (photo illustration) © Radio France - Victor Vasseur

Ces deux hommes de 37 et 55 ans ont reconnu avoir escroqué ou tenté d'escroquer une trentaine d'entreprises en Loire-Atlantique, mais aussi dans plusieurs autres départements, entre 2015 et 2016. Les premiers faits ont été dénoncés par une entreprise à Ancenis, en 2015, c'est pour cela que les gendarmes se sont emparés de l'enquête.

200.000 euros de matériel de poids-lourds

Les deux malfaiteurs se présentaient sous le nom de fausses sociétés et commandaient sur internet des pièces de poids-lourds : des pneumatiques mais également des cabines entières de camion. Ils se faisaient livrer sur des parkings, en région parisienne. Les vendeurs ne voyaient jamais la couleur de leur argent. Soit, ils n'étaient plus du tout contactés, soit, recevait de faux chèques ou de faux relevés bancaires. Le préjudice est élevé : 200.000 euros.

Au total, une trentaine d'entreprises ont été victimes de cette arnaque : à Ancenis, Nantes, Saint-Aignan-de-Grand-Lieu, la Chapelle-Basse-Mer mais aussi dans plusieurs autres départements en France. Les deux escrocs seront jugés en janvier 2020, devant le tribunal correctionnel de Nantes. Ils avaient déjà été interpellés courant 2016 dans une autre affaire du même type.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess