Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

L'enquête pour harcèlement visant le député Romain Grau classée sans suite

mercredi 21 février 2018 à 11:53 Par Sébastien Berriot, France Bleu Roussillon

Il n'y aura pas de poursuites judiciaires contre le député Romain Grau dans l'affaire de harcèlement moral au sein de l'entreprise de maintenance aéronautique EAS à Perpignan. Le parquet a décidé de classer l'affaire sans suite.

Le député Romain Grau
Le député Romain Grau © Maxppp - maxppp

Après plusieurs mois d'enquête, aucune charge n'est finalement retenue contre le député En Marche des Pyrénées-Orientales Romain Grau,  qui était visé par une enquête préliminaire pour harcèlement moral au sein de l'entreprise EAS à Perpignan. 

"Il n'y a pas d'élément permettant de caractériser une infraction de harcèlement" Les explications du procureur sont sans ambiguïté. La décision finale remonte au mois dernier. Le parquet a donc décidé d'abandonner toute forme de poursuite.  Avant d'en arriver là, l'enquête demandée par le même parquet aura duré plusieurs mois. Elle avait été ouverte au printemps 2017 suite à une dénonciation anonyme, faisant état de gros problèmes de management au sein l'entreprise EAS.  En tant que directeur général Romain Grau est à l'époque l'un des premiers à être mis en cause. Des salariés dénonçant une pression infernale de la part de la direction sont entendus par la brigade de gendarmerie des transports aériens de Rivesaltes. 

Ces témoignages n'ont donc pas permis de confirmer les suspicions de harcèlement. L'affaire n 'ira pas plus loin sur le plan judiciaire. Elle avait été révélée en pleine campagne pour les élections législatives en juin dernier. Cela n'a pas empêché Romain Grau d'être élu député des Pyrénées-Orientales.