Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

L'enquête se poursuit après la mort d'un homme de légionellose à l'hôpital de Chambéry, fin septembre

Cet homme de 54 ans est décédé après plusieurs jours de coma, d'une infection respiratoire, la forme la plus grave de la légionellose. Les services de l’État cherchent à savoir où cet homme a pu contracter la bactérie, dans un cadre privé ou professionnel.

L'hopital de Chambéry où est décédé la victime
L'hopital de Chambéry où est décédé la victime © Maxppp - Thierry Guillot

La Croix-de-la-Rochette, France

L'enquête s'annonce longue et complexe car on sait que cet intérimaire avait travaillé dans plusieurs sites récemment dont une entreprise agro-alimentaire du Val Gelon en Savoie et une entreprise de BTP en Isère. 

Deux enquêtes sont en cours. Mardi, dans l'entreprise savoyarde, la dernière entreprise dans laquelle aurait travaillé la victime, un inspecteur du travail était d'ailleurs sur place, accompagné d'un ingénieur de l'Agence Régionale de Santé (ARS). C'est la procédure normale dans une telle situation : il faut vérifier que le plan d'action suite à ce cas mortel de légionellose soit mis en œuvre. Mais la victime était un intérimaire. 

Cet homme de 54 ans avait aussi travaillé dans un chantier, cette fois pour le compte d'une entreprise de BTP implantée en Isère. Celle-ci aussi fait donc l'objet d'une double enquête, de l'ARS et de l'inspection du travail.  D'autres entreprises pourraient être concernées par ces enquêtes administratives. 

Par ailleurs, des prélèvements sont effectués sur les lieux de vie de la victime. 

Mais si ces inspections sont diligentées rapidement, les résultats, eux, prendront plusieurs semaines.

Choix de la station

France Bleu