Faits divers – Justice

L'enquête se poursuit trois mois après l'accident de car de Puisseguin

Par Stéphanie Brossard, France Bleu Gironde et France Bleu samedi 23 janvier 2016 à 7:22

L'instruction se poursuit indique le procureur de Libourne
L'instruction se poursuit indique le procureur de Libourne © Maxppp

Trois mois après l'accident de car de Puisseguin, l'instruction se poursuit. Les familles de victimes et les rescapés se posent beaucoup de questions, alimentées parfois par les théories qui circulent sur internet.

Pourquoi le car s'est-il embrasé si vite après le choc avec le camion ce 23 octobre 2015 sur la Départementale 17 à la sortie de Puisseguin ? Trois mois après l'accident dramatique qui a fait 43 morts et 8 rescapés, l'instruction se poursuit. Pas assez vite, selon les familles des victimes qui aimeraient bien comprendre ce qui a pu se passer.

>>> Trois mois après, le sentiment de culpabilité d'un des rescapés de l'accident de Puisseguin

Michel Seyt le président de la Fédération Nationale des Transports de Voyageurs, évoquait "un accident inexplicable" il y a 3 mois. Lui aussi a lu les rumeurs qui circulent sur les réseaux sociaux, faisant état notamment d'un gaz très inflammable et toxique contenu dans la climatisation du car de marque Mercedes. Il doit être entendu par le juge d'instruction en charge de l'affaire à Libourne dans les prochaines semaines et la FNTV s'est portée partie civile. Il ne croit pas à cette théorie et en a demandé une preuve écrite au constructeur du car pour en être certain.

Une théorie farfelue - Michel Seyt

La vie de nos personnels et des passagers est en jeu. La profession que je représente et le constructeur Mercedes Benz, ont tout intérêt à savoir pourquoi ce car a brûlé aussi vite, à l'heure où il est question de développer ce moyen de transports. La justice a envie de savoir. Et nous saurons — Michel Seyt

"Nous saurons. Nous avons tous intérêt à savoir" - Michel Seyt

Une réunion du comité de suivi devrait se tenir dans les prochaines semaines avec les familles de victimes et autour du procureur de la République de Libourne.

A LIRE AUSSI :

Selon le maire de Porchères, ce sera long avant d'avoir des certitudes

Un collectif des victimes de Puisseguin pour rester unis et suivre l'enquête

Le village de Puisseguin toujours très marquée

Le virage de l'accident de car de Puisseguin - Radio France
Le virage de l'accident de car de Puisseguin © Radio France - Stéphanie Brossard