Société

Corse : l’enquête sur la diversité qui sème la discorde

Par Patrick Vinciguerra et Marion Galland, France Bleu RCFM lundi 20 mars 2017 à 11:00 Mis à jour le lundi 20 mars 2017 à 18:10

.
. © Getty - .

Ce questionnaire, destiné aux élèves des écoles du primaire, a été élaboré par des enseignants de l'Université de Corte. Diffusé dans le cadre d'une étude sur la diversité commandée par l'Assemblée de Corse, il interroge notamment les enfants sur les pratiques religieuses de leurs parents.

Jean-Guy Talamoni, malgré la polémique, persiste et signe. Le président de l'Assemblée de corse, qui a commandé cette étude a tenu à préciser que le rectorat avait validé le projet ; qu'il était indispensable dans le cadre des orientations politiques d’avoir un état des lieux des diversités culturelles. Et enfin qu'il respectait les prescriptions de la CNIL, la commission nationale informatique et libertés…

Jean-Guy Talamoni persiste et signe

Le recteur de l’Académie de Corse a lui indiqué qu’il n’a pas autorisé la distribution de ce questionnaire. Le groupe de droite à l’Assemblée de Corse dénonce pour sa part une démarche personnelle de Jean-Guy Talamoni qui n’engage pas l’ensemble des élus. Même tonalité dans les propos de François Tatti qui le premier a fait part de son indignation après avoir pris connaissance de ce document. Selon le président de la CAB, l’Assemblée de Corse n’était pas au courant. François Tatti accuse directement Jean-Guy Talamoni. « Il est indépendantiste, personne ne peut lui reprocher, cela étant qu’il ne se serve pas des institutions pour faire son miel ».

François Tatti : "Il ne faut pas que JG Talamoni se serve des institutions pour faire son miel"

Silencieux jusque là, le président de l'exécutif s'est exprimé sur la polémique. Gilles Simeoni a expliqué ne pas avoir été mis au courant de l'enquête commandée par le président de l'assemblée Corse. Selon lui, si un tel état des lieux est nécessaire pour adapter les politiques en matière de diversité, il faut être extrêmement vigilant sur la forme.

Gilles Simeoni : "il faut être extrêmement vigilant"

Najat Vallaud-Belkacem : "pas d'enquête dans les écoles"

La ministre de l'Education Nationale, Najat Vallaud-Belkacem a adressé une fin de non recevoir au projet d'enquête sur la diversité de Jean Guy Talamoni. Un projet qui n'a pas été fait dans les règles et qui ne sera pas distribué dans les écoles.

Najat Vallaud-Belkacem confirme que le questionnaire ne circulera pas dans les écoles

Suspension du projet d'enquête sur la diversité culturelle

Le projet d'enquête a suscité beaucoup de commentaires tout au long de la journée. Il a même obligé l'organisation d'une réunion entre le Recteur de l'académie de Corse, le président de l'Université, la directrice de l'ESPE et les enseignants chercheurs responsables de cette enquête. Ils ont décidé de suspendre l'ensemble du processus de mise en œuvre.

Projet d'enquête sur la diversité culturelle en Corse est suspendu - Aucun(e)
Projet d'enquête sur la diversité culturelle en Corse est suspendu -