Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

L'entraîneur d'athlétisme Giscard Samba, soupçonné de viol, a été placé en garde à vue

mercredi 27 juin 2018 à 14:42 - Mis à jour le mercredi 27 juin 2018 à 15:13 Par Martine Bréson, France Bleu Paris et France Bleu

L'entraîneur d'athlétisme Giscard Samba a été placé en garde à vue mercredi matin dans le Val-de-Marne. Il fait l'objet d'une enquête pour viol, agression et harcèlement sexuels envers une athlète.

Le coach Giscard Samba en garde à vue.
Le coach Giscard Samba en garde à vue. © Maxppp -

Val-de-Marne, France

L'entraîneur Giscard Samba qui a été mis en garde à vue ce mercredi matin a fait savoir via son avocat, Maître Adil Sahban, qu'il attendait avec impatience sa convocation par la police pour démontrer son innocence. L'avocat a indiqué que son client s'est réjoui de pouvoir "présenter les très nombreuses preuves matérielles dont il dispose et qui s'ajoutent à plusieurs dizaines de témoignages l'innocentant".Le coach connu notamment pour avoir mené Dimitri Bascou à une médaille de bronze aux JO-2016 sur 110 m haies, est au cœur d'une enquête pour viol, agression sexuelle et harcèlement sexuel envers une ancienne athlète de son groupe. Sa garde à vue a commencé à 09h50 mercredi matin dans les locaux de la police judiciaire du département.                                         

Le 6 juin dernier, Samba avait été suspendu six mois par la Fédération française d’athlétisme.

Trois relations sexuelles non consenties, selon l'athlète

L’enquête avait été ouverte par le parquet de Créteil en mars 2018. La jeune femme qui accuse l'entraîneur, est aujourd'hui âgée de 21 ans. Elle souhaite rester anonyme. Elle a été entendue deux fois depuis le début des investigations. 

Elle accuse son ex-mentor de lui avoir imposé trois relations sexuelles entre avril et juillet 2016, selon une source proche de l'enquête. Elle décrit également une "pression psychologique continue" de la part de l'entraîneur, qui visait également d'autres sportives.

"C'est un soulagement pour l'athlète que je défends car sa parole est entendue, a indiqué l'avocat de la plaignante, Maître Mehanna Mouhou. "Elle est psychologiquement affectée depuis la plainte car dénoncer Giscard Samba, qui dispose d'une certaine notoriété et d'un palmarès, suppose un certain courage qu'elle a eu en poussant la porte d'un commissariat. Elle fait confiance à la police et à la justice pour que la vérité éclate pour elle et les autres athlètes."