Faits divers – Justice

L'entreprise Otis reconnue responsable du suicide d'un de ses salariés

Par Dominique Manent et Géraldine Marcon, France Bleu Pays d'Auvergne jeudi 17 juillet 2014 à 17:05

La société Otis fabrique et entretient des ascenseurs.
La société Otis fabrique et entretient des ascenseurs. © Maxpp-Michel Viala-La Dépêche du Midi

Le tribunal des affaires de sécurité sociale a rendu son jugement ce jeudi dans une affaire de suicide au travail. Et le tribunal a reconnu la responsabilité de l’employeur dans cette affaire. En 2009, un salarié d’Otis, société de fabrication et de maintenance d’ascenseurs s’était donné la mort alors qu’il était en déplacement professionnel.

Les proches de Gilles Gasparoux ont obtenu gain de cause devant le tribunal des affaires de sécurité sociale de Clermont-Ferrand. Selon le jugement rendu ce jeudi par le tribunal, la société Otis qui employait ce technicien dans son agence de Clermont, a commis "une faute inexcusable" . Ce père de famille de 38 ans s'était suicidé le 29 septembre 2009 lors d'un déplacement professionnel. Ce suicide a depuis été reconnu comme accident du travail par la sécurité sociale.

Ce jeudi le tribunal a estimé que la société Otis, entreprise de fabrication et de maintenance d’ascenseurs, avait été alertée sur les difficultés rencontrées par Gilles Gasparoux. Malgré tout, sa hiérarchie n’a pris aucune mesure . Comme c’est souvent le cas dans son métier, ce salarié était souvent en déplacement, 75% de son temps de travail, et souffrait de l’éloignement de son épouse et ses trois enfants. Le jugement du tribunal est donc une victoire pour l’avocat de la famille de Gilles Gasparoux.

SUICIDE OTIS AVOCAT

Ce jugement permet à l’épouse de Gilles Gasparoux de bénéficier d’une rente ainsi que d’un dédommagement de 40.000 euros pour le préjudice mora l subi. Les trois enfants ont obtenu 20.000 euros chacun . La société Otis a un mois pour faire appel de ce jugement.