Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'entreprise Trigano victime d'une cyberattaque, l'usine de Tournon-sur-Rhône à l'arrêt

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Le constructeur de caravanes, de camping-cars, de mobilier de camping et de mobile-homes a été victime d'une cyberattaque mardi 9 février. Elle empêche l'accès aux ordinateurs. L'usine basée à Tournon-sur-Rhône (Ardèche) est donc à l'arrêt ce vendredi 12 février.

Des camping cars sur le site Trigano VDL à Tournon en Ardèche, avril 2014.
Des camping cars sur le site Trigano VDL à Tournon en Ardèche, avril 2014. © Radio France

Une cyberattaque de grande ampleur touche le groupe Trigano depuis le mardi  9 février. L'entreprise dispose de quatre sites dans la Drôme etv en Ardèche : Trigano VDL à Tournon-sur-Rhône, où sont assemblés caravanes et camping-cars, Trigano MDC à Lamastre et La Roche-de-Glun où l'on construit du mobilier de camping, et Résidences Trigano, site de production de mobile-home implanté à Portes-lès-Valence,

Ce vendredi 12 février, la production est arrêtée à l'usine de Tournon-sur-Rhône : la cyberattaque paralyse les chaînes de production. Sur les 800 salariés du site, seule une cinquantaine de personnes seront présentes ce vendredi et le lundi 15 février. La production devrait reprendre mardi 16. Deux jours d'arrêt du travail que les salariés rattraperont plus tard d'après les syndicats.

Plus d'accès au stock

Sans ordinateur, il est quasi impossible de lancer la production des véhicules. Par exemple, les ouvriers ne peuvent plus vérifier les stocks de pièces. Jusqu'à jeudi soir, ils ont pu travailler en se référant à des versions papiers des stocks, mais le processus devient trop lourd. Le travail est trop compliqué à organiser. L'activité est suspendue. 

Contactée, la direction du groupe Trigano ne s'est pas exprimée pour le moment sur la situation. Le réseau du groupe aurait été touché par un rançongiciel, un programme informatique qui bloque l'accès aux ordinateurs jusqu'à ce qu'une somme d'argent soit envoyée aux pirates informatiques. Ce type d'attaque se multiplie ces derniers temps. Mardi, l'hôpital de Dax a lui aussi été touché par une attaque du même genre. En décembre dernier, c'était le laboratoire pharmaceutique Fareva.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess