Faits divers – Justice

L'épave du Bugaled Breizh pourrait être détruite d'ici le 21 décembre

Par Jérôme Collin, France Bleu Breizh Izel et France Bleu dimanche 18 décembre 2016 à 5:15

Le Bugaled Breizh dans le port militaire de Brest
Le Bugaled Breizh dans le port militaire de Brest © MIikaël Roparz-Radio France

Le Bugaled Breizh devrait être détruit avant le 21 décembre. La justice a adressé une mise en demeure à l'armateur du chalutier. L'épave est actuellement déposée dans la base navale de Brest. Le bateau avait coulé en janvier 2004. Cinq marins étaient morts.

Le Bugaled Breizh pourrait disparaître définitivement d'ici le 21 décembre 2016. L'armateur du chalutier, Michel Douce, a reçu une mise en demeure de la justice. Le procureur de la cour d'appel de Rennes indique que l'enquête est close en France. Un non-lieu définitif a été prononcé le 21 juin dernier. De sorte que le Bugaled n'est plus une pièce à conviction. Actuellement entreposée dans la base navale de Brest, l'épave doit être détruite.

Cela fait très mal. C'est comme si on tuait une deuxième fois les cinq marins", Michel Douce, armateur du Bugaled Breizh

S'il le souhaite, Michel Douce peut récupérer son bien. Dans le cas contraire, l'Etat en deviendra le propriétaire et il devrait donc démolir l'épave du Bugaled Breizh. "Ce n'est pas à moi de récupérer le bateau. Je refuse de mettre le moindre centime dans cette affaire", explique Michel Douce.

La piste du sous-marin n'a jamais pu être confirmée

En janvier 2004, cinq marins sont morts après le chavirage du Bugaled Breizh. Les familles des victimes ont toujours affirmé que le bateau avait été accroché et coulé par un sous-marin. Ce que n'a jamais pu confirmer les enquêtes. En juin 2016, la justice avait bouclé l'affaire en prononçant un non-lieu définitif.