Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Mouvement des "gilets jaunes"

L'État condamné par le tribunal administratif de Lyon, pour un tir de LBD sur une manifestante "gilet jaune"

-
Par , France Bleu

Cela n'était jamais arrivé en France. L'Etat a été condamné pour avoir causé des blessures à une manifestante lors du mouvement des "gilets jaunes". Mélodie avait été touchée par un tir de LBD en février 2019 à Lyon.

Des policiers lors d'une manifestation des "gilets jaunes" place Bellecour à Lyon le 7 mars 2020
Des policiers lors d'une manifestation des "gilets jaunes" place Bellecour à Lyon le 7 mars 2020 © Maxppp - Manifestation nationale pour l acte 69 des gilets jaunes qui a rassemble environ

L'Etat a été condamné ce mercredi par le tribunal administratif pour un tir de LBD contre une lyonnaise "gilet jaune", indique dans un communiqué le tribunal administratif de Lyon. La manifestante a été touchée par un tir de lanceur de balles de défense à l'arrière du genou, lors d'un rassemblement le 9 février 2019, ce qui a occasionné un gros hématome.

Les juges ont considéré "l’exactitude de ces déclarations, appuyées sur des indices concordants et non contredites en défense par des éléments précis ou circonstanciés". Ainsi, le tribunal administratif de Lyon reconnaît "la responsabilité sans faute de l’État du fait des dommages causés par les mesures prises pour le rétablissement de l’ordre à l’occasion de cette manifestation".

Le tribunal a également écarté tout "comportement fautif de la victime". L'État a été condamné à payer 800 euros en "réparation" à la victime.

Consultez la décision rendue par le tribunal administratif de Lyon

(Source : Tribunal administratif de Lyon)

Choix de la station

À venir dansDanssecondess