Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Faits divers – Justice

L'éthylotest anti-démarrage testé dans la Drôme, approuvé pour tout le pays

mercredi 13 mars 2019 à 3:13 Par David Meilhac, France Bleu Drôme Ardèche et France Bleu

Après des tests dans plusieurs départements dont la Drôme, l'éthylotest anti-démarrage est généralisé à l'ensemble du pays. Le système se veut une alternative à la suspension du permis de conduire en cas de délits, comme la vitesse ou surtout la conduite sous l'emprise de l'alcool.

Un éthylotest anti-démarrage
Un éthylotest anti-démarrage © Maxppp -

Pierrelatte, France

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a tranché : le système d'éthylotest anti-démarrage sera proposé en alternative à des peines dans tous les départements de France. Sept l'avaient expérimentés, dont la Drôme, mais aussi le Finistère, La Réunion, le Loiret, la Manche, le Nord et la Vendée. La pratique a été proposée à 45 contrevenants en Drôme, depuis novembre 2018. Elle leur permet, s'ils l'acceptent, de remplacer une suspension de permis de plusieurs mois. 

Ils étaient deux installateurs agréés jusqu'ici en Drôme. L'un à Portes-les-Valence, l'autre à Pierrelatte. Pour chacun, les débuts ont été laborieux. Pendant de longs mois, même pas une dizaine d'installations en Drôme. Jusqu'en janvier 2019, lorsque la préfecture drômoise prévient :  le procédé va être généralisé à tout le pays. 

Des tarifs très élevés pour le contrevenant

L'installateur de Pierrelatte n'a pas hésité à faire sa publicité auprès des gendarmeries. Ça a particulièrement fonctionné autour de Nyons, avec une dizaine d'installations, au Teil, ou à Buis-Les-Baronnies. Mais gare au tarif, assez prohibitif :  Entre 260 et 400 euros la pose, selon l'installateur, et une location de matériel autour de 100 euros par mois. Il faut vraiment avoir besoin de son véhicule pour accepter la dépense. Mais les installateurs en sont persuadés : il vaut mieux payer l'éthylotest que perdre son travail.