Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Coups de laisse et des insultes racistes à L'Étrat : le procès prévu ce mardi

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire
L'Etrat, France

Une femme comparaît ce mardi devant le tribunal correctionnel de Saint-Étienne pour avoir frappé et insulté une autre femme le 8 juin 2018 à l'Étrat dans un parc, devant les enfants de la victime. La prévenue refusait d'attacher son chien qui courait après les enfants.

Un rassemblement organisé par SOS Racisme.
Un rassemblement organisé par SOS Racisme. © Maxppp - CLEMENT MAHOUDEAU

C'était le 8 juin 2018, en fin d'après-midi au parc des Ollières à l'Étrat. De nombreux enfants jouent après la sortie de l'école. Certains sont effrayés par un chien non tenu en laisse qui leur court après. Une maman demande à la propriétaire du chien d'attacher l'animal. En guise de réponse, la propriétaire du chien la frappe à coups de laisse, et la traite de "sale bougnoule"; entre autres insultes. 

SOS Racisme partie civile

La mère de famille, d'origine kabyle, est blessée au visage, elle obtiendra 5 jours d'ITT. Mais le choc est surtout psychologique, pour elle et pour ses deux garçons de 3 et 8 ans, qui ont vu la scène. Plusieurs autres parents ont assisté à l'agression, certains sont d'ailleurs intervenus pour calmer la propriétaire du chien, qui est poursuivie pour violences à caractère raciste. Après un renvoi au mois de janvier, l'affaire doit être jugée ce mardi 10 septembre à Saint-Étienne. 

SOS Racisme s'est portée partie civile et c'est l'avocate de l'association qui représente la victime au procès cet après-midi. Maître Patricia Suid a notamment obtenu en 2016 la condamnation de Jean-Marie Le Pen pour des propos discriminatoires visant des Roms. "Le contexte fait que cette affaire n'est pas banale", explique Me Suid, "cela s'est quand-même passé devant des enfants et des parents à la sortie de l'école". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu