Faits divers – Justice

L'évacuation d'un atelier de PSA Sochaux était due à la présence d'orties

Par Christophe Beck, France Bleu Belfort-Montbéliard vendredi 9 septembre 2016 à 15:53

Silhouettes emboutissage 308 usine PSA Sochaux
Silhouettes emboutissage 308 usine PSA Sochaux © Radio France - Christophe Beck

Le laboratoire de la police scientifique de Lyon a livré son verdict. La poudre jaune retrouvée dans la caisse d'un fournisseur de l'usine PSA de Sochaux, le 27 août, est d'origine végétale. De la famille des orties. L'équipe de nuit travaillant sur la 308 avait dû être évacuée.

Il était un peu de plus de 2 heures du matin ce samedi 27 aout, lorsque huit opérateurs se plaignent de démangeaisons aux bras. Ils viennent d'ouvrir une caisse de faisceaux électriques en provenance d'un fournisseur de Tanger, au Maroc. Une poudre jaune est retrouvée au fond de la caisse. La ligne de montage est aussitôt stoppée. Elle ne reprendra pas de la nuit. Les pompiers interviennent et mobilisent la cellule des risques technologiques. Puis, tout le monde rentre chez soi, y compris les opérateurs incommodés. L'origine végétale de la poudre urticante est fortement suspectée.

Près de deux semaines après les faits, le laboratoire de la police scientifique de Lyon confirme la première intuition. La poudre jaune est d'origine végétale. De la famille des orties. Le parquet de Montbéliard sollicite une contre expertise et demande aux enquêteurs de remonter l'ensemble de la chaîne pour refaire le parcours de cette caisse, depuis Tanger jusqu'à Sochaux, afin de comprendre comment cette poudre a pu se retrouver au fond de cette caisse.

Partager sur :