Faits divers – Justice

L'évacuation de la casse automobile sauvage de St Roch prendra sans doute des semaines

Par Boris Compain, France Bleu Touraine lundi 12 décembre 2016 à 16:57

L'évacuation des 305 véhicules stockés dans la casse sauvage de Saint-Roch est beaucoup plus lente que prévu
L'évacuation des 305 véhicules stockés dans la casse sauvage de Saint-Roch est beaucoup plus lente que prévu © Radio France - Etienne Escuer

L'enlèvement des 300 véhicules stockés dans cette casse sauvage au nord de Tours devait se faire en une dizaine de jours, selon les autorités. Ce sera finalement beaucoup plus long : il y en aura sans doute pour plusieurs semaines.

Le 2 décembre dernier, une vingtaine de gendarmes, mais aussi des agents des impôts, de l'URSAFF et de la direction de l'environnement ont mené une perquisition dans la plus grande casse sauvage d'Indre-et-Loire. Il y a 305 véhicules à évacuer. Dans un premier temps, les autorités avaient estimé que ça durerait une dizaine de jours, mais finalement, il pourrait y en avoir pour des semaines, voire des mois.

Il y a pourtant jusqu'à 5 personnes mobilisées simultanément pour désosser les véhicules dont certains sont là depuis plusieurs décennies : elles enlèvent ce qui peut être recyclé, mais le problème, ce sont les carcasses : selon les jours, il n'y en a que 7 ou 14 qui sont chargées sur un camion, direction le concasseur. Pour gagner du temps, il est donc maintenant envisagé d'apporter un concasseur mobile, à St Roch. La question devrait être tranchée en fin de semaine.

Chaque service qui a participé à la perquisition du 2 décembre va mettre plusieurs semaines à rédiger ses conclusions

Pendant ce temps-là, l'enquête se poursuit : Les impôts, l'URSAFF et la gendarmerie tentent de trouver l'origine de plusieurs dizaines de milliers d'euros d'argent liquide découvert par un chien renifleur.

Le propriétaire doit aussi s'expliquer sur la présence de plusieurs armes non homologuées, découvertes en même temps que ces 9 fusils de chasse déclarés.

Enfin, la Direction Régionale de l'Environnement liste les infractions au code de gestion des déchets, et apparemment, il y en a beaucoup. Une bonne nouvelle, tout de même : le petit cours d'eau qui passe au pied du terrain ou les véhicules sont stockés ne semble pas avoir été pollué.