Faits divers – Justice

L'évêque de Belfort-Montbéliard demande "pardon" aux victimes de prêtres pédophiles

Par Jules Brelaz, France Bleu Belfort-Montbéliard lundi 7 novembre 2016 à 10:43

L'Eglise française demande pardon ce lundi aux victimes d'abus sexuels.
L'Eglise française demande pardon ce lundi aux victimes d'abus sexuels. © Maxppp - Maxppp

L'Eglise de France organise ce lundi 7 novembre à l'appel du Pape François une journée de prière et de pénitence pour les victimes d'abus sexuels. Invité de France Bleu Belfort-Montbéliard, Mgr Dominique Blanchet revient sur la mise en examen en septembre d'un prêtre soupçonné de viol sur mineur.

Réunis à Lourdes pour une messe spéciale ce lundi 7 novembre 2016, les 120 évêques de France demandent pardon pour leur "silence souvent coupable" face aux abus sexuels dans l'Eglise. Monseigneur Dominique Blanchet, l'évêque du diocèse de Belfort-Montbéliard, invite à prier et jeûner pour les victimes de la pédophilie :

"C'est une initiative du Pape François qui a demandé à tous les diocèses du monde de vivre une journée de prières pour les victimes d'abus sexuels, dans une démarche de pardon pour les fautes commises par les membres du clergé puis également une prière pour que les acteurs de l'église aient une conscience toujours plus vive de leur responsabilité à l'égard des jeunes."

La parole aux victimes

Les victimes d'abus sexuels seront au cœur des prières des évêques. La parole de ces victimes résonnera également dans les vêpres célébrées ce lundi à Lourdes. La Conférence des évêques de France va aussi dresser le bilan des mesures de prévention et de lutte contre la pédophilie annoncées en avril 2016 par cette même CEF.

"Dans notre diocèse de Belfort-Montbéliard, explique Mgr Blanchet, une cellule d'écoute pour les victimes a été mise en place. Composée de trois personnes, elle est immédiatement disponible si quelqu'un se manifestait auprès de moi en me disant être victime d'abus sexuel commis par un membre de l'Eglise, que ce soit un prêtre ou un éducateur, cette victime serait reçue. Cette cellule d'écoute est joignable directement auprès de l'évêché, ou sur le site mis en place par la conférence des évêques de France."

L'Eglise fait le ménage

Cette journée nationale de prière et de pardon intervient après des mois de scandales qui ont notamment secoué le diocèse de Lyon. Le cardinal Barbarin est accusé par des victimes d'avoir couvert les agissements de prêtres pédophiles. Une affaire récente a ébranlé le diocèse de Belfort-Montbéliard. En septembre dernier, un prêtre de l'Isle-sur-Le-Doubs a mis en examen pour viol sur mineur. Laissé libre, l'homme de 55 ans est sous contrôle judiciaire. Et signe que les choses changent, c'est sa hiérarchie qui l'a signalé à la justice.

"Je le ferai systématiquement dès lors que les faits sont clairs, promet Mgr Blanchet, l'évêque de Belfort-Montbéliard. Ce prêtre dit son innocence, il est mis en examen mais la présomption d’innocence est très importante. Je n'ai pas dénoncé un prêtre mais simplement signalé au procureur des rumeurs qui étaient troublantes et qui laissaient entendre des vraisemblances de faits."

Le prêtre de l'Isle-sur-Le-Doubs a été suspendu par le diocèse de tout ministère durant le temps de l'enquête menée par la police judiciaire de Besançon.

Monseigneur Dominique Blanchet, invité de France Bleu Belfort-Montbéliard