Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

L'ex-attachée parlementaire du député Christophe Arend dépose une 2e plainte pour agression et harcèlement sexuels

jeudi 4 octobre 2018 à 17:31 Par Cécile Soulé, France Bleu Lorraine Nord et France Bleu

Après le classement sans suite d'une 1ere plainte, l'ex-attachée parlementaire de Christophe Arend vient d'en déposer une deuxième à l'encontre du député LREM de Forbach. L'avocat de Christophe Arend dénonce une prise d'otage judiciaire pour éviter son procès à elle pour dénonciation calomnieuse.

Le député LREM de Forbach Christophe Arend
Le député LREM de Forbach Christophe Arend © Maxppp - PQR

Forbach, France

L'ex-attachée parlementaire de Christophe Arend persiste et signe : après sa première plainte en octobre 2017 pour agression et harcèlement sexuels il y a près d'un an, elle vient de déposer, le 28 septembre, une nouvelle plainte pour les même motifs à l'encontre du député LREM de Forbach. Cette fois, la jeune femme de 30 ans dépose sa plainte avec constitution de partie civile auprès du doyen des juges d'instruction du tribunal de Sarreguemines, après le classement sans suite de l'affaire par le procureur de Sarreguemines le 29 novembre dernier.   

Cette plainte intervient quasiment à la veille du procès de l'ex-attachée parlementaire pour dénonciation calomnieuse, l'audience doit se tenir ce vendredi à 8h30 au tribunal correctionnel de Sarreguemines. Cette nouvelle plainte change la donne :  le procès de ce vendredi pour dénonciation calomnieuse risque d'être renvoyé. Puisque l'ex-attachée parlementaire de Christophe Arend ne sera pas présente à l'audience et qu'elle vient donc de déposer une nouvelle plainte. Mais les motifs sont les mêmes : agression et harcèlements sexuels. 

L'affaire a été classée trop vite" - l'avocat de l'ex-attachée parlementaire, Me Yvan Terel

La jeune femme de 30 ans accuse toujours le député LREM de Forbach de gestes et réflexions déplacés qui l'auraient fait craquer, quand lui dénonce une machination pour lui nuire. Pour justifier cette nouvelle plainte, l'avocat de l'ex-attachée parlementaire Me Yvan Terel, explique que "l'affaire a été classée trop vite, de manière précipitée". Et que le procureur de la République a été "partial" dans ses conclusions. Le magistrat avait expliqué en novembre dernier que la jeune femme avait elle-même fait des avances "sans équivoque" à l'élu et que son comportement était "ambigu". 

Une prise d'otage judiciaire pour éviter d'être confrontée à M. Arend" - l'avocat du député, Me Bertrand Cohen-Sabban

L'avocat du député, Me Bertrand Cohen-Sabban, dénonce de son côté "une prise d'otage judiciaire pour éviter d'être confrontée à M. Arend" à la veille de son procès pour dénonciation calomnieuse.

Me Bertrand Cohen-Sabban dénonce "une prise d'otage judiciaire"