Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Séquestration à Saint-Raphaël : l'ex-belle-mère incarcérée provisoirement

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu
Saint-Raphaël, France

La sexagénaire accusée par une jeune femme de 31 ans de l'avoir retenue à son domicile pendant cinq ans à Saint-Raphaël a été incarcérée provisoirement et transférée à Marseille ce jeudi. Dans le quartier résidentiel où les faits se sont déroulés, c'est l'incompréhension qui domine.

C'est dans un couloir de cette maison à St Raphaël qu'une jeune femme a passé les dernières années de sa vie
C'est dans un couloir de cette maison à St Raphaël qu'une jeune femme a passé les dernières années de sa vie © Radio France - C. MARQUES

Une placette entourée de jolies maisons. Et au numéro 59, derrière un portail blanc, une villa aux volets bleus. Rien ne la distingue des habitations voisines. Et d'ailleurs à l'intérieur, rien n'a attiré l'attention d'un livreur de matériel médicalisé qui a déposé un fauteuil ces derniers jours. "C'est une maison classique. On a l'entrée, il y a une table sur laquelle il y a pas mal d'éléments, un salon ordinaire en fait".

Le livreur est formel : rien dans ce rez-de-chaussée ne lui a semblé bizarre. Mais ça n'est pas au rez de chaussée, que la jeune femme dit être restée terrée pendant cinq ans, mais à l'étage où elle passait toutes ses journées, dans un long couloir, avec un seul banc, sans que personne ne s'intéresse à elle.

Une famille "qui vivait à l'intérieur"

"Je n'aurais jamais pensé que ça pouvait se passer à côté de chez moi", réagit Élisabeth, une voisine qui se dit choquée par cette information. Même écho d'une autre voisine directe. "C'est vrai qu'au début quand ils sont arrivés, ils se disputaient beaucoup dehors, mais sinon depuis un moment, rien, ils vivent tout le temps à l'intérieur", commente Simone, un peu sonnée par l'affaire. Seule la sexagénaire, la mère de famille, sortait.

Les fils, qui habitaient avec elle, restaient cloîtrés au domicile familial toute la journée sur les jeux vidéos. Une famille très particulière, dont les membres ne parlent pas d'eux en se nommant par leur prénom, mais comme "la dame", pour évoquer la mère, ou "le frère de 23 ans" pour parler d'un des fils. C'est donc dans cette ambiance, ce huis-clos que celle que nous appellerons Amandine, est arrivée avec son fils il y a cinq ans. L'enfant a alors cinq ans.

Une jeune femme seule au monde

Après la mort de ses parents, Amandine a huit ans et elle est recueillie par de la famille qui la met dehors quand elle tombe enceinte à 21 ans. Cette grand-mère qui accepte de l'héberger à Saint-Raphaël, c'est un toit au-dessus de sa tête. Mais un toit où le climat familial est particulier. Tout le monde vit en vase clos et tous dépendent de leur mère qui gère le foyer d'une main de fer. Alors quand celle-si se fâche avec son ex-belle fille, elle l'exclut moralement, les autres ne disent rien. 

Plusieurs fois par jour, ils passent à côté d'elle, dans le couloir à l'étage où elle est installée avec un seul banc à disposition. Ils passent, mais ne la voient pas. Elle n'existe plus. Même pour les réunions de famille comme Noël par exemple, la jeune femme n'assiste pas au repas au rez-de-chaussée. Elle le vit seule à l'étage. Cinq ans durant, elle supporte cette situation pour préserver peut-être ce toit au-dessus de sa tête, physiquement présente, peut-être mentalement ailleurs. Parce qu'elle n'a pas le choix, et sans doute pas la force.

Jusqu'à ce jour où elle parvient à s'enfuir. À 31 ans, elle n'a qu'un petit sac qui résume sa vie. Elle doit tout reconstruire, avec son fils notamment qui ne sait même plus qu'elle est sa mère.

La sexagénaire mise en cause fait en tout cas l'objet d'une mesure d'incarcération provisoire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu