Faits divers – Justice

L'ex compagnon de la femme enlevée près de Longwy entendu

Par Sophie Peretti, France Bleu Lorraine Nord vendredi 4 juillet 2014 à 9:10

carte de Longwy
carte de Longwy © IDÉ

Jeudi matin, l'ancien compagnon de la femme enlevée mystérieusement près de Longwy a été arrêté, quelques heures après la réapparition de la victime. Selon des sources proches du dossier, il n'aurait par supporté qu'elle projette de quitter la France pour s'installer à l'étranger et il aurait fait appel à 5 hommes pour l'enlever.

Du nouveau après la libération de la femme enlevée près de Longwy. Cette femme de 38 ans avait été kidnappée par un gang armé dans la nuit de dimanche à lundi à Mexy. Son ex compagnon a été entendu quelques heures à peine après la réapparition de Stéphanie Turci, près de chez ses parents, dans l'agglomération de Longwy. C'est donc la piste du différend conjugal qui serait privilégiée.L'enlèvement aurait été commandité par l'ancien compagnon de la victime . Selon une source proche du dossier, il n'aurait pas supporté que Stéphanie Turci projette de quitter la France pour s'installer à l'étranger. L'homme aurait donc grassement payé cinq hommes pour l'enlever : cinq individus cagoulés qui ont fait irruption dans la nuit de dimanche à lundi au domicile de cette commerçante, gérante d'une boutique de vêtements haut de gamme au Luxembourg.La victime a été emmenée en voiture et aurait été retenue dans une cave. Elle n'aurait subi aucun mauvais traitement, avant d'être relâchée sans trop de ménagement, à proximité de chez ses parents, en pleine nature, avec une couette sur le dos. Son ex-compagnon avait semble-t-il l'intention de réclamer une rançon à Gérard Lopez. L'homme d'affaire luxembourgeois, patron de l'écurie de Formule 1 Lotus est un ami de Stéphanie Turci, et il se trouvait chez elle, au moment de l'enlèvement. Pour autant, il n'aurait reçu aucune demande de rançon dans cette affaire décidément bien étonnante. Les preneurs d'otages, eux, sont toujours activement recherchés par les enquêteurs français et luxembourgeois chargés de l'affaire.