Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le fiché S, ancien pensionnaire du centre de déradicalisation de Pontourny, condamné à 8 ans de prison ferme

mercredi 13 juin 2018 à 8:16 Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine

Trois jeunes étaient jugés pendant 2 jours par le tribunal correctionnel de Paris pour avoir tenté de regagner la Syrie. Parmi les prévenus, Mustafa S, fiché S, ancien pensionnaire du centre de Pontourny (Indre-et-Loire). Il a été condamné à 8 ans de prison ferme.

L'ex centre de déradicalisation de Pontourny à Beaumont-en-Véron
L'ex centre de déradicalisation de Pontourny à Beaumont-en-Véron © Maxppp - PQR/La Nouvelle République/Patrick Goupil

Beaumont-en-Véron, France

Trois jeunes, dont le fiché S du centre de déradicalisation de Beaumont-en-Véron, étaient jugés depuis lundi  par le tribunal correctionnel de Paris pour avoir voulu gagner la Syrie quelques mois après l'attentat du Bataclan, dont ils connaissaient l'un des kamikazes. Parmi les prévenus, on trouve Mustafa S, 24 ans à l'époque,  un fiché S qui avait fait un séjour de quelque mois au Centre de déradicalisation de Pontourny à Beaumont-en-Véron en Indre-et-Loire. Mustafa y restera quatre mois, jusqu'à son arrestation en janvier 2017 à la suite d'écoutes jugées confondantes sur sa radicalisation.  Après 2 jours de procès, Mustafa S a été condamné à 8 ans de prison, assortis d'une période de sûreté des deux tiers. Les deux autres prévenus écopent d'une peine de 9 ans et 5 ans de prison. Les prévenus ont 10 jours pour faire appel.

L'arrivée du fiché S a précipité la fermeture du centre de Pontourny

Les trois accusés ont fermement nié toute dangerosité, et tout projet d'attentat. Mustafa S. et Alperen C. ont reconnu qu'ils avaient voulu rejoindre la Syrie "pour combattre", mais assuré avoir depuis compris qu'ils s'étaient égarés. L'arrivée de ce fiché S (Mustafa S) avait précipité la fermeture du centre de Pontourny. Mustafa S avait essayé de rejoindre la Syrie à deux reprises. Une première fois en décembre 2013 en compagnie de de Foued Mohamed-Aggad, mort en kamikaze au Bataclan. Il avait été récupéré par ses parents à l'aéroport de Francfort. Il avait remis ça en mai 2016 mais avait été interpellé par la police allemande.