Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Sept ans après la mort d'un adolescent, l'ex-gérant du Quick d'Avignon Cap Sud est jugé en appel

-
Par , , France Bleu Vaucluse, France Bleu

Plus de sept ans après la mort d'un adolescent qui avait mangé dans le fast-food, le procès de l'ex-gérant du Quick d'Avignon Cap Sud doit se tenir ce jeudi devant la chambre correctionnelle de la Cour d'appel de Nîmes.

En 2017, l'ex-gérant a été condamné à deux ans de prison avec sursis pour homicide involontaire
En 2017, l'ex-gérant a été condamné à deux ans de prison avec sursis pour homicide involontaire © Maxppp - Ange Esposito

Avignon, France

C'était en janvier 2011. Un adolescent de 14 ans, Benjamin Orset, meurt après avoir mangé un hamburger au Quick d'Avignon Cap Sud. On détectera ensuite dans son organisme la présence d'une toxine et d'un staphylocoque doré, une intoxication alimentaire qui a provoqué chez le garçon une défaillance cardiaque liée à une pathologie dont la famille ignorait l'existence. L'ex-gérant du fast-food doit être jugé ce jeudi à Nîmes, devant la chambre correctionnelle de la Cour d'appel.

"C'est un débat juridique"

En juin 2017, Philippe Quérard a été condamné à deux ans de prison avec sursis pour homicide involontaire. L'enquête menée dans le fast-food avait alors mis en évidence de nombreux manquements aux les règles d'hygiène

Mais selon l'avocat de l'ex-gérant, Me. Olivier Morice, c'est insuffisant pour condamner son client. Selon lui, ce n'est pas le staphylocoque doré, mais la maladie dont souffrait l'adolescent qui a provoqué sa mort : "Les experts judiciaires qui sont intervenus dans le cadre de l'instruction démontrent qu'il n'y a pas de lien de causalité entre les fautes qui ont été reprochées à M. Quérard au niveau de la conformité de son restaurant et la mort de Benjamin Orset."

"C'est un débat juridique sur le lien entre l'intoxication alimentaire et les conséquences de ces malaises qui ont abouti en quelques heures au décès de ce garçon", explique Me. Christian Bonnenfant, l'avocat de la famille, qui précise : "Le client d'un restaurateur doit sortir sain et sauf du restaurant !"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu