Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

L'ex-rectrice de l'académie de Rouen et Grenoble renvoyée en correctionnelle pour détournement de fonds publics

jeudi 5 avril 2018 à 9:17 - Mis à jour le jeudi 5 avril 2018 à 12:53 Par Delphine Garnault et Claire Briguet-Lamarre, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure), France Bleu Isère et France Bleu

L'ancienne rectrice de l'Académie de Rouen puis de Grenoble est renvoyée devant le tribunal correctionnel de Rouen. Elle est poursuivie pour détournement de fonds publics. On la soupçonne d'avoir utilisé de l'argent public à des fins personnelles.

Claudine Schmidt Lainé a été en poste à Rouen entre 2013 et 2015 puis à Grenoble.
Claudine Schmidt Lainé a été en poste à Rouen entre 2013 et 2015 puis à Grenoble. - CNRS DR7

Rouen, France

L'ancienne rectrice de l'académie de Rouen, Claudine Schmidt-Lainé est  renvoyée devant le tribunal correctionnel de Rouen, apprend-on ce jeudi 5 avril 2018 de source judiciaire.  Elle sera jugée pour détournement de fonds publics. L'audience est prévue début juillet. 

Billet d'avion et frais de nourriture

Cette spécialiste en mathématiques appliquées va devoir s'expliquer sur ses comptes entre 2013 et 2015 quand elle était Rectrice de l'académie de Rouen. On la soupçonne d'avoir pioché dans l'argent public à des fins personnelles, il y en a pour moins de 20 000 euros dont une partie qu'elle a déjà remboursée selon une source judiciaire . Pendant l'investigation les enquêteurs ont découvert notamment un billet d'avion aller / retour pour Montréal en classe affaire alors que les fonctionnaires doivent voyager en classe économique. En épluchant ses relevés ils mettent aussi la main sur d'étonnantes factures de nourriture, payées avec de l'argent public. Un peu plus de deux ans après le début de l'ouverture de l'enquête préliminaire, l'ancienne rectrice devra justifier début juillet de ces dépenses. 

Etrange coincidence, cette spécialiste de la mécanique des fluides a été démise de ses fonctions à Grenoble fin mars, elle se retrouve sans affectation à 63 ans.