Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'ex-viticulteur alsacien Jean Albrecht condamné à trois ans de prison avec sursis

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

L'affaire avait marqué le vignoble alsacien. Jean Albrecht a été condamné ce jeudi matin à trois ans de prison avec sursis.Cet ex-viticulteur d'Orschwihr, devenu négociant en vin, avait fait faillite en 2013. Il avait laissé un passif de 13 millions d'euros dans le vignoble alsacien

Le tribunal de grande instance de Colmar
Le tribunal de grande instance de Colmar © Radio France - Guillaume Chhum

La décision est tombée ce jeudi 27 janvier, après un procès en novembre 2019 : Jean Albrecht a été condamné  à trois ans de prison avec sursis et une interdiction à vie de diriger ou gérer une entreprise commerciale

Une peine conforme aux réquisitions de la procureure de la République. Le commissaire au compte et le comptable de la SA Albrecht ont été condamnés à 12 mois de prison avec sursis. La société comptable a été condamnée à 20.000 euros d'amende. 

Déception des viticulteurs lésés 

Jean Albrecht, c'est cet ex-viticulteur d'Orschwihr, devenu négociant en vin et qui avait fait faillite en 2013. Il avait laissé un passif de 13 millions d'euros dans le vignoble alsacien. 130 viticulteurs qui lui vendaient du vin n'ont pas été payés. Jean Albrecht était poursuivi pour avoir sur-évalué la valeur de son stock de vin entre 2008 et 2011 et d'avoir embelli son bilan avec une vente fictive de matériel agricole de 500.000 euros. 

Il y a des gens qui sont ruinés, des gens qui se sont suicidés, des familles qui continuent à morfler. Pour arriver à cela c'est ridicule. Moi je croyais qu'on était en appellation contrôlée en Alsace et je me rends compte qu'on est en appellation incontrôlée," a commenté André Schlaegel, viticulteur lésé à Soultzmatt. 

Le tribunal a aussi expliqué dans sa décision que l''Association des Viticulteurs d'Alsace et la confédération paysanne ne pouvaient pas se porter parties civiles dans ce dossier. 

Les avocats de Jean Albrecht, du commissaire au compte et de la société comptable ont dix jours pour faire appel. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu