Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

L'hélicoptère Dragon 63 de la Sécurité civile restera en Auvergne cet été !

C'est l'épilogue d'une polémique qui a vu la classe politique se mobiliser contre l'affectation de l'hélicoptère Dragon 63 cet été en Lozère. Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner vient de confirmer ce lundi soir la bonne nouvelle pour les Auvergnats.

Un hélicoptère de la sécurité civile.
Un hélicoptère de la sécurité civile. © Radio France - Franck Kobi

L'Auvergne a remporté son bras de fer arbitré par le ministre de l'intérieur. Privé d'hélicoptère de secours pendant la période estivale, le département de la Lozère avait obtenu le transfert de l'hélicoptère Dragon 63 de la part de la Direction générale de la sécurité civile et de la gestion des risques. Il devait être basé à Mende à partir du 1er juillet, une décision incohérente qui a provoqué un tollé en Auvergne. 

Une réunion de crise vendredi dernier

Les élus s'en sont émus au point de provoquer la venue du patron de la DGSCGR vendredi dernier à Clermont-Ferrand pour une réunion de crise à la Préfecture du Puy-de-Dôme. Parmi les parlementaires frondeurs, la députée socialiste du Puy-de-Dôme Christine Pirès Beaune : "Sur la forme c'est totalement inadmissible, on ne règle pas un problème en créant un autre problème" avait commenté la députée très remontée, comme de nombreux autres élus présents, et en attente de réponses précises sur le fond cette fois, concernant ce transfert.

Alain Thirion était reparti de la réunion sans vraiment rassurer son monde. "Ce n'est qu'à titre provisoire. Pour les seuls mois de l'été et on travaille à trouver une solution alternative pour réduire cette période... Nous avons subi deux accidents récents d'hélicoptères, l'un en décembre, l'autre dans les Pyrénées-Orientales en juin dernier, il a fallu réorganiser très vite les choses et vu le nombre d'hélitreuillages en 2019, deux fois supérieurs en Lozère par rapport à Clermont, ce transfert a été acté" avait expliqué Alain Thirion.

Suite à cette réunion frustrante, les députés ne comptaient pas en rester et sont intervenus ce lundi à l'Assemblée Nationale pour interpeller le premier flic de France. Message reçu cinq sur cinq. La mobilisation générale en Auvergne a fini par payer. Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a fini par trancher ce lundi soir. L'hélicoptère auvergnat restera... en Auvergne !

Christophe Castaner a également officialisé la nouvelle dans la soirée sur les réseaux sociaux : "À la suite du rapport du directeur général @SecCivileFrance qui s’est rendu à Clermont-Ferrand vendredi, j’ai décidé d’annuler la décision de transfert provisoire de l’hélicoptère #Dragon63 vers Mende, où un hélicoptère de la @Gendarmerie sécurisera la saison touristique."

L'histoire ne dit pas si la préfète de la Lozère va tweeter cet ultime rebondissement ? Le ministre de l'intérieur a quand même précisé que nos voisins lozériens allaient bénéficier de l'appui d'un hélicoptère de la gendarmerie pour sécuriser la saison touristique. En attendant, notre Dragon gardera bien son numéro cet été : le 63. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu