Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

L'hommage de La Rochelle aux sauveteurs en mer

-
Par , France Bleu La Rochelle

A 11h30 ce jeudi, les cornes de brumes ont retenti dans le port de La Rochelle. En pleine semaine du nautisme, le maire et les équipes du port de plaisance ont voulu participer, aux côtés de la SNSM, à l'hommage national rendu aux trois sauveteurs décédés en intervention aux Sables-d'Olonne.

Ce semi-rigide de la SNSM est chargé de sécuriser la semaine du nautisme à La Rochelle. Son patron, Jean-Pierre Janin, a été très touché par la tragédie des Sables-d'Olonne. "Mais il faut repartir !"
Ce semi-rigide de la SNSM est chargé de sécuriser la semaine du nautisme à La Rochelle. Son patron, Jean-Pierre Janin, a été très touché par la tragédie des Sables-d'Olonne. "Mais il faut repartir !" © Radio France - Julien Fleury

La Rochelle, France

11h30 précises en ce jeudi sur le vieux port de La Rochelle. Les cornes de brumes retentissent, comme partout sur le littoral français, à l'heure du coup d'envoi de l'hommage national rendu aux Sables-d'Olonne aux trois sauveteurs en mer disparus vendredi lors d'une tentative de sauvetage d'un marin-pêcheur.

Sur le pont du Colombus, où a pris place le maire de La Rochelle Jean-François Fountaine, Jean-Pierre Janin ferme les yeux durant tout cet hommage. A la fin, le trésorier de la station SNSM de La Rochelle et pilote d'un des bateaux de sauvetage, éclate en sanglots. "Il faut remonter à bord, assure pourtant Jean-Pierre Janin. C'est dans notre ADN. Sauveteur en mer, c'est un engagement. On sait qu'il y a un risque. Dans l'action on n'y pense pas, mais revenu à terre, on se demande ce que sera demain."

Les yeux fermés durant tout le concert de cornes de brumes, Jean-Pierre Janin laissera ensuite éclater son chagrin. Les sauveteurs rochelais connaissent bien leurs collègues des Sables. - Radio France
Les yeux fermés durant tout le concert de cornes de brumes, Jean-Pierre Janin laissera ensuite éclater son chagrin. Les sauveteurs rochelais connaissent bien leurs collègues des Sables. © Radio France - Julien Fleury

A La Rochelle, une cellule psychologique a été mise en place pour aider les bénévoles à surmonter le drame. Les sauveteurs rochelais de la SNSM connaissaient leurs collègues sablais disparus, qu'ils croisaient régulièrement sur des interventions.

Des budgets compliqués à boucler

Sur les pontons du vieux port, les plaisanciers ont encore la chair de poule, comme Antoine, propriétaire du "Dauphin vert" qui participe à la Semaine rochelaise du nautisme, en accueillant le public à bord pour des sorties en mer. "Il faut malheureusement des drames comme celui-là pour que les gens prennent conscience que ces sauveteurs sont des bénévoles qui risquent leur vie."

Cet engagement de la SNSM, Antoine le connaît bien, lui qui verse chaque année 50 euros pour soutenir l'association. La SNSM est financée à 80% par des dons. Ce qui ne suffit pas toujours pour investir dans du nouveau matériel.

"Il faut des très bons bateaux tout temps" souligne le maire de La Rochelle, Jean-François Fountaine, qui a fait mettre en berne le drapeau français de la tour Saint-Nicolas. "Il faut se rappeler, ajoute Jean-François Fountaine, que l'accident des Sables s'est produit à bord d'un bateau de substitution, et non le bateau principal, qui n'était peut-être pas parfaitement adapté au gros temps."

Sur le stand de la SNSM à la fête du nautisme, une urne a été installée pour les familles des marins disparus des Sables. Et les dons affluent. - Radio France
Sur le stand de la SNSM à la fête du nautisme, une urne a été installée pour les familles des marins disparus des Sables. Et les dons affluent. © Radio France - Julien Fleury

Le bateau principal de La Rochelle bientôt disponible

A La Rochelle justement, le bateau principal s'apprête à reprendre la mer, après un long chantier de rénovation à mi-vie. Les moteurs ont été changés. Budget : 400.000 euros. Et il en a fallu de la sueur, pour réunir la somme. La régie du port de plaisance a versé 50.000 euros, et la Cda 30.000 euros. Des entreprises privées ont participé.

Le canot rénové devait rejoindre le vieux port jeudi en milieu d'après-midi, pour être présenté vendredi au public. Si tout va bien il sera opérationnel dans une dizaine de jours.