Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'homme armé retranché chez lui à Le Quesne a finalement été interpellé ce mardi matin

-
Par , France Bleu Picardie

Après une longue négociation qui a duré un après-midi et une nuit, le septuagénaire armé et retranché chez lui à Le Quesne, au sud-ouest d'Amiens, s'est rendu à 5H40 ce matin.

une voiture de la gendarmerie
une voiture de la gendarmerie © Radio France -

Les négociations ont duré un bon moment entre le GIGN et cet homme de 74 ans. Il n'y a pas eu de blessés. Tout a commencé hier vers 11H30. Le forcené a tiré un premier coup de feu en l'air puis un second, visant cette fois un promeneur qui passait avec son chien à une dizaine de mètres de sa propriété, une usine désaffectée. 

Le promeneur n'a pas été blessé. Il a immédiatement appelé les gendarmes. Très vite, la maison du forcené est encerclée d'une trentaine de gendarmes de la Somme assistée d'une équipe cynophile. Au total, trois brigades locales de gendarmerie ont été mobilisées (Oisemont, Airaines et Friville-Escarbotin). .

Le GIGN, qui ne peut pas intervenir entre 21H et 6H du matin comme le veut le protocole, a tenté de négocier. Finalement, l'homme s'est rendu vingt minutes avant l'intervention programmée des gendarmes. Il a été placé en garde à vue. Une perquisition est en cours à son domicile pour retrouver les munitions utilisées.   

Des témoins du village ont été auditionnés ce matin. Selon, les premiers éléments rapportés, cet homme de 74 ans ne supportaient pas que des personnes s'approchent de sa propriété. Il pourrait être poursuivi pour tentative d'homicide.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess