Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un passeur présumé meurt de froid après avoir été secouru à la frontière franco-andorrane

vendredi 2 novembre 2018 à 18:20 Par Anne-Natacha Bouillon, France Bleu Roussillon et France Bleu

Le procureur de la République de Perpignan ouvre une enquête pour essayer d'identifier un homme retrouvé inconscient en pleine neige sur la commune de Porta prés de la frontière avec l'Andorre dans la nuit de dimanche à lundi. Il pourrait s'agir d'un passeur de cigarettes de contrebande.

C'est dans le secteur du Pas de la Case que l'homme a été retrouvé
C'est dans le secteur du Pas de la Case que l'homme a été retrouvé © Radio France - Sébastien Berriot

Porta, France

Le mystère reste entier après la découverte d'un homme sur les hauteurs de Porta dans les Pyrénées-Orientales. Les douaniers français l'ont découvert inconscient dans la nuit de dimanche à lundi, près de la frontière avec l'Andorre. Il a été transporté par hélicoptère sur l'hôpital d'Andorre-la-Vieille. Il est mort d'hypothermie, selon l'autopsie pratiquée dans la semaine.

Une petite main qui brave tous les dangers

L'homme enseveli sous la neige a été retrouvé alors qu'il faisait moins 10 degrés, au dessus de Porta. Il est de type maghrébin, mais on ne connait ni son identité ni sa nationalité. Il n'avait aucun papier sur lui.  Les gendarmes chargés de l'enquête le soupçonnent d'être un trafiquant de cigarettes entre la France et l'Andorre, une petite main en quelque sorte qui brave tous les dangers pour ramener le butin de l'autre coté de la frontière. 

En général, ce sont des personnes sans papiers et en situation irrégulière, complètement exploitées. Les donneurs d'ordre ne sont pas forcément en France. Il y a plusieurs bandes de contrebandiers pilotées d'Afrique du nord et d'Europe de l'est. La personne décédée avait des complices. Ce sont eux qui ont donné l'alerte aux douaniers français. Ils se sont exprimés en français avant de se volatiliser. 

Une procédure longue et fastidieuse

Les investigations piétinent. L'affaire concerne deux pays. La procédure est  donc longue, fastidieuse, mais obligatoire pour mettre en application les accords internationaux. Les enquêteurs espèrent que les démarches vont s'accélérer après les vacances, dès la semaine prochaine. Pour le moment, le corps de cet homme n'a pas été réclamé.