Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'homme soupçonné d'avoir agressé jeudi une joggeuse à Nancray s'est rendu à la gendarmerie

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Besançon

L'homme soupçonné d'avoir attaqué une joggeuse dans la forêt de Nancray a été placé en garde à vue jeudi soir à la gendarmerie de Besançon-Tarragnoz. Activement recherché, il s'est finalement présenté de lui-même devant les enquêteurs.

Les gendarmes ont mobilisé un gros dispositif de sécurité après cette agression
Les gendarmes ont mobilisé un gros dispositif de sécurité après cette agression © Radio France - Jean-François Fernandez

Un suspect d'une vingtaine d'années s'est rendu de lui-même à la gendarmerie jeudi soir, quelques heures après l'agression d'une joggeuse : cette femme de 48 ans faisait son jogging dans la forêt entre Nancray et Gennes quand elle a reçu des coups de poing au visage par un homme, cagoulé. Celui-ci a ensuite simulé devant elle une agression sexuelle, sans passer à l'acte. La victime a réussi à se débattre et à prendre la fuite. Elle a directement prévenu les gendarmes qui, depuis, recherchaient activement le suspect. 

Celui-ci s'est finalement présenté de lui-même aux enquêteurs. Il a été placé, dans la foulée, en garde à vue. Selon les enquêteurs, il explique qu'il y a eu un "malentendu" avec la joggeuse. Il résiderait dans le coin et n'aurait pas d'antécédents de ce type, précisent pour l'instant, les gendarmes. 

Jeudi soir, les militaires avaient lancé un appel à témoins pour retrouver le suspect et mis en place un vaste dispositif de sécurité : une quinzaine de gendarmes ont ratissé la zone, accompagnés d'un maître chien. Un hélicoptère de la gendarmerie a également été réquisitionné.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess