Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

L'homme soupçonné d'être le responsable de l'accident de la RN106 a été écroué

-
Par , France Bleu Gard Lozère

L'homme soupçonné d'être à l'origine de l'accident de la RN106 a été formellement identifié. Il conduisait sans permis, fortement alcoolisé, sous stupéfiant et avec une voiture volée. À l'issue de sa présentation devant le juge des libertés et de la détention, il a été écroué ce mercredi à Nîmes.

 Patrick Bottero, vice-procureur au TGI de Nîmes.
Patrick Bottero, vice-procureur au TGI de Nîmes. © Radio France - Ludovic Labastrou

Dans l'affaire de l'accident lundi matin de la RN106 (deux blessés graves), le parquet de Nîmes a ouvert ce mercredi une information judiciaire pour "blessures involontaires aggravées" qui vise un homme soupçonné d'être le conducteur du véhicule qui a percuté dans le sens Nîmes-Alès une fourgonnette, faisant un blessé léger. À l'issue de sa présentation devant le juge des libertés et de la détention ce mercredi, il a été écroué.

1,8 grammes d'alcool dans le sang, il ne se souvient de rien

Lui même blessé sérieusement, le trentenaire a d'abord refusé de déclarer son identité, puis fait état "d'un nom farfelu au service d’enquête", indique le vice-procureur Patrick Bottero, avant d'usurper l’identité d'un tiers. Il a finalement été "trahi" par ses empreintes digitales. Il dit ne se souvenir "ni d'avoir conduit, ni d'avoir tenté de mentir sur son identité". 

Le pronostic vital de son passager toujours engagé

L'homme âgé de 31 ans très défavorablement connu (une dizaine de condamnations) conduisait sans permis une voiture volée avec 1,8 gramme d'alcool dans le sang et sous stupéfiants. Il encourt jusqu'à 10 ans d'emprisonnement. 

Son passager n'a pas pu être entendu, son pronostic vital est toujours engagé.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu