Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

L'homme soupçonné de radicalisation arrêté à Saint-Denis est mis en examen et écroué

samedi 26 août 2017 à 11:30 Par Edouard Marguier, France Bleu Paris et France Bleu

L'homme soupçonné d'avoir des velléités djihadistes arrêté à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) a été mis en examen et placé en détention provisoire ce samedi.

Illustration
Illustration © Maxppp - Lionel Vadam

Saint-Denis, France

L'homme âgé de 22 ans avait été interpellé mardi à Saint-Denis (93) parce que les policiers le soupçonnent de vouloir commettre "un acte violent" notamment contre des boîtes de nuit. Après quatre jours de garde à vue, un juge d'instruction l'a mis en examen pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste criminelle et placé en détention provisoire.

Mouvance radicale

Le jeune homme, jusque là inconnu des services de la justice, vivait chez ses parents à Saint-Denis. Après après repéré des messages 'pro-djihad" sur les réseaux sociaux, la section antiterroriste du parquet de Paris a ouvert une enquête. Les enquêteurs le soupçonnent de se radicaliser et de vouloir se procurer une arme afin de viser des bars, boîtes de nuits et des lieux tels que les clubs homosexuels et les clubs libertins. Toutefois, les policiers estiment que le projet n'était pas très avancé. L'enquête se poursuit pour déterminer s'il a pu entretenir des liens avec des membres de la mouvance radicale.