Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

L'hôpital de Dax dépose plainte après la coupure d'électricité volontaire de la CGT

-
Par , , France Bleu Gascogne, France Bleu

L'hôpital de Dax porte plainte pour mise en danger de la vie d'autrui après la coupure qui a privé 13.000 foyers d'électricité sur l'agglomération. Le 14 décembre dernier, la CGT avait appelé les salariés à une journée d'action pour la hausse du pouvoir d'achat, entraînant des coupures ciblées.

La coupure électrique du 14 décembre dernier a perturbé le pôle gériatrique de l'hôpital de Dax situé près de l'aérodrome
La coupure électrique du 14 décembre dernier a perturbé le pôle gériatrique de l'hôpital de Dax situé près de l'aérodrome © Radio France - Frédéric Denis

Dax, France

Deux semaines après la coupure d'électricité qui a privé 13.000 foyers de courant à Dax et Saint-Paul-lès-Dax, l'hôpital de Dax porte plainte pour mise en danger de la vie d'autrui. Cette coupure a perturbé le pôle gériatrique du Centre Hospitalier, situé près de l'aérodrome. La direction parle d'une coupure qui "n'est pas admissible"

Elle aurait pu mettre en péril la santé de certains patients, ils sont 400 dans le pôle gériatrique, répartis dans plusieurs bâtiments. Lorsque la coupure survient, ce jeudi 14 décembre, en milieu de matinée, elle provoque un gros coup de stress pour l'équipe soignante : toutes les alarmes se déclenchent, celles des appareils à oxygène ou des pompes à morphine, les matelas à air dynamique se dégonflent, les ascenseurs ne fonctionnent plus, tout comme les volets électriques. 

Le pôle gériatrique complètement désorganisé

Dans l'urgence, les médecins recensent les malades à transférer d'urgence par le Samu. Ils sont quatre, si la coupure devait durer. Heureusement, le groupe électrogène prend le relais au bout d’un quart d’heure, suffisamment vite pour que les batteries des appareils vitaux indispensables pour certains patients ne soient pas vides. Tout est ensuite rentré progressivement dans l'ordre, mais un tel acte ne pouvait pas rester sans suite pour la direction de l'hôpital de Dax.

Ce jour-là, la CGT, première organisation syndicale du secteur, avait appelé les salariés des industries électriques et gazières (160 entreprises et près de 142.000 salariés) à une nouvelle journée d'action pour la hausse du pouvoir d'achat, entraînant des coupures ciblées. Dans les Landes, une centaine d'agents avaient manifesté devant le poste de distribution d'électricité, qu'ils venaient d'éteindre à Saint-Paul-lès-Dax, derrière le centre commercial du Grand Mail, vers 9h30.  

Déjà une plainte pour acte de malveillance

Enedis, le fournisseur d'électricité avait déjà porté plainte, à la première heure dès le lendemain matin de l'action. Une plainte pour acte de malveillance. De leur côté, les commerçants du Grand Mail ne digèrent toujours pas cette coupure. Ils sont déjà onze à avoir formé un collectif et reverront leurs avocats en janvier pour concrétiser une plainte. À 10 jours de Noël, cette coupure pendant toute la matinée, avait eu, selon eux, des conséquences sur le chiffre d'affaires. Quant à la Ville de Dax, elle ne compte pas porter plainte. Ce n'est pas à elle de le faire, la maire de Dax, Elisabeth Bonjean, rappelle qu'elle a tout de suite fait le nécessaire pour que les services prioritaires, les écoles et les EHPAD soient rebranchés en priorité.

La brigade de sûreté du commissariat de Dax est chargée de l'enquête sur cette coupure d'électricité sur une partie de l'agglomération dacquoise. Les policiers cherchent à identifier précisément les auteurs, qui pour la plupart seraient des Pyrénées-Atlantiques et des Hautes-Pyrénées.