Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

L'hôpital de Privas condamné pour discrimination à l'embauche

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

L'hôpital de Privas (Ardèche) a été condamné par le tribunal administratif de Lyon à 2000 euros d'indemnité pour discrimination à l'embauche en raison de l'origine. Il a rejeté à plusieurs reprises la candidature d'une Privadoise d'origine africaine.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp -

Privas, France

Victoire est d'origine africaine. En 2009, elle travaille comme  secrétaire médicale à l'hôpital de Privas (Ardèche). Un emploi en CDD  inférieur à son diplôme puisqu'elle a un brevet de technicien supérieur de laboratoire. Lorsqu'un poste de laborantin s'ouvre, elle postule.   

Des refus à plusieurs reprises

En 2009, le poste lui est refusé. Plus surprenant, le poste n'est pas pourvu et pendant six mois il reste vacant sans explication. L'hôpital de Privas a de nouveau besoin de techniciens de laboratoire en 2011. Nouvelles candidatures de Victoire. Et nouveaux refus. Ce sont quatre techniciens de laboratoire qui sont embauchés avec le même diplôme mais avec moins d'expérience. Victoire décide donc de porter l'affaire devant le défenseur des droits.  

Le tribunal administratif reconnaît la discrimination

Finalement l'hôpital restant sourd aux demandes d'explications du défenseur des droits, Victoire dépose un recours devant le tribunal administratif de Lyon. Dans sa décision du 7 février dernier, le tribunal administratif explique : "Ces éléments... apparaissent de nature à établir l'existence d'une discrimination à l'embauche fondée sur l'origine s'agissant des offres d'emploi de 2011". Le tribunal estime que l'embauche de personnes ayant le même diplôme mais avec moins d'expérience est constitutif de la discrimination. L'hôpital de Privas est condamné à verser 2000 euros d'indemnité à Victoire.