Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

L'hôpital de Roanne sous tension, un plan d'urgence déclenché

mardi 6 mars 2018 à 17:44 Par Fabrice Hawkins, France Bleu Saint-Étienne Loire

Depuis mardi 6 mars, l'hôpital de Roanne est sous tension. Faute de places, il va désormais accueillir uniquement les malades les plus préoccupants et ce jusqu'à nouvel ordre. L'hôpital de Roanne a ouvert une unité de crise pour pourvoir prendre en charge plus de patients.

L' hôpital de Roanne
L' hôpital de Roanne © Maxppp - CELIK ERKUL

Roanne, France

À compter de ce mardi, seuls les malades les plus graves seront pris en charge à l'hôpital de Roanne. Il n'y a plus suffisamment de places pour soigner tout le monde dans de bonnes conditions. L'hôpital est très sollicité ces derniers temps, notamment par un contingent important de personnes âgées, souffrant de problèmes respiratoires. La grippe disparaît doucement mais c'est aussi l'une des maladies qui a saturé l'hôpital roannais.

Une unité de crise mise en place

Face à ce constat, l'hôpital de Roanne a ouvert une unité de crise avec 8 lits d'hospitalisation supplémentaires. Et un médecin généraliste a été appelé en renfort. Ces moyens devraient suffire à résoudre la problématique. Il est néanmoins demandé aux usagers, pour les jours à venir, de recourir à leur médecin généraliste en semaine.

Si toutefois la situation ne s'améliore pas, l’hôpital envisage de reporter certaines prises en charges non urgentes. Les dirigeants de l'hôpital vont se réunir régulièrement pour faire le point sur la situation.