Politique

L’Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand: l'opposition relance la polémique

Par Kevin Boderau, France Bleu Pays d'Auvergne mardi 15 septembre 2015 à 17:49

- Kevin Boderau

Alors que l'enquête publique sur le projet d'aménagement de l'Hôtel-Dieu a repris depuis le 17 Août, le groupe d'opposition de la Droite et du Centre critique toujours un projet mal ficelé par la municipalité.

Depuis la fermeture du centre hospitalier en 2010 et son transfert vers l'Hôpital Estaing, le dossier de l'Hôtel-Dieu est devenu un véritable boulet pour la mairie de Clermont-Ferrand. Pourtant depuis la signature du protocole d'accord entre le CHU, les promoteurs privés et la ville, l'affaire semblait entendue. La mairie s'étant portée acquéreur de trois lots pour neuf millions d'euros, 9.000 m² sur lesquels doit être construite la grande bibliothèque communautaire. Mais pour l'opposition à la mairie de Clermont le dossier reste opaque, elle dénonce un manque de communication et l'absence de réunion publique ainsi que le "bétonnage" des 4,6 hectares avec 40% de bâtiments en plus.

Jean Pierre Brenas, leader de l'opposition de la Droite et du Centre.

Il s'agit d'aménager 4 hectares 6 dans l'hypercentre ville et il n'y a aucune information donnée à la population.

Des critiques balayées d'un revers de main par Olivier Bianchi. 

Les Clermontois peuvent d'ores et déjà se prononcer sur l'Hôtel-Dieu avec l'enquête publique.

Olivier Bianchi, Maire de Clermont-Ferrand

35 Millions d'Euros de bénéfices pour les promoteurs ? 

Autre critique de la part de l'opposition, le prix de vente obtenu par les promoteurs immobilier. Ils ont acheté la parcelle 25 millions d'euros au CHU. Celle-ci divisée en 31 lots devrait leur rapporter près de 60 millions d'euros. La ville serait donc passée à côté d'une belle opération financière.

Personne ne connait encore les chiffres puisque rien n'est vendu.

Olivier Bianchi réfute les chiffres avancés par l'opposition. La précédente municipalité n'ayant pas préempté les terrains, le maire aurait dû débourser plus de 30 millions pour acquérir l'ensemble des parcelles.

Olivier Bianchi, Maire de Clermont-Ferrand

Les habitants de Clermont-Ferrand peuvent encore consulter le dossier de l'enquête publique en mairie jusqu'au 21 Septembre.