Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

L'histoire d'amour impossible entre un surveillant de la prison de Roanne et une détenue

lundi 7 novembre 2016 à 16:33 Par Émeline Rochedy, France Bleu Saint-Étienne Loire et France Bleu

Elle purge une peine pour meurtre, lui était major de l'administration pénitentiaire. Ils se sont connus à la prison de Roanne en 2014. Un enfant est né cet automne. Leur histoire était restée clandestine jusqu'à la découverte d'un téléphone portable dans sa cellule.

Couloir dans le quartier des femmes du centre de détention de Roanne.
Couloir dans le quartier des femmes du centre de détention de Roanne. © Maxppp - Yves Salvat

Roanne, France

C'est l'histoire d'un amour compliqué, si ce n'est impossible entre une détenue de la prison de Roanne et un surveillant. Tout le monde a apparemment découvert cette idylle qui durait depuis un an lors d'une fouille de routine : un téléphone portable est trouvé durant l'été 2015. La mémoire de l'appareil contient uniquement des messages et des appels entre cette femme et le surveillant. Leur histoire dure alors depuis un an.

Lui a la quarantaine bien tassée. Il travaille au centre de détention de Roanne depuis 2008. En 2013, ce gradé se retrouve dans le quartier des femmes, adjoint du bâtiment. À ce titre, il a un bureau. Et c'est elle qui vient y faire le ménage.

Un "bébé parloir"

Elle purge une peine de 22 ans pour le meurtre d'un homme en Alsace. Ils seraient tombés amoureux progressivement et en tout cas en toute clandestinité. Lui va jusqu'à quitter sa compagne de l'époque avec laquelle il a eu des enfants. Il avait aussi entamé de démarches pour changer de travail, sa déontologie proscrivant ce type de relations.

Depuis ils se sont pacsés. Elle a été transférée en Bourgogne où elle a donné naissance à une petite fille en octobre. L'administration pénitentiaire a interdit l'accès à la salle d'accouchement au surveillant. Il est soupçonné d'avoir fourni ce téléphone portable et doit en répondre devant un tribunal en janvier.