Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Les visiteurs priés de repartir avec leurs déchets aux îles Chausey

Fini les corbeilles publiques sur les îles Chausey, les touristes devront désormais emporter leurs déchets avec eux. L'expérimentation est lancée ce lundi par la mairie sur la partie publique de l'archipel, où 200 000 visiteurs passent chaque année.

L'expérimentation durera tout l'été, et sera pérennisée en cas de succès
L'expérimentation durera tout l'été, et sera pérennisée en cas de succès © Radio France - Marc Ollivier

Granville, France

Les îles Chausey disent adieu à leurs corbeilles !  La partie publique de l'archipel lance une expérimentation ce lundi : fini les huit corbeilles publiques, les touristes devront désormais emporter leurs déchets avec eux. Le but : "Que les touristes arrivent avec leur pique-nique et repartent avec leurs déchets" résume la maire de Granville, Dominique Baudry.

"Plus il y a de corbeilles, plus les gens les remplissent" explique Stéphane Thévenin, conseiller municipal à Granville, en charge des îles Chausey. "Les gens devront faire un geste citoyen en ramenant leurs déchets quand ils viennent pique-niquer. Chausey, de par son écrin, mérite un investissement personnel des visiteurs" estime le conseiller, très optimiste, dans un contexte favorable de prise de conscience écologique.  

Cette suppression a une autre conséquence : le tracteur qui passait pour récolter les déchets ne passera plus sur la partie publique de l'île. Un point pour la biodiversité. Et la partie privée de l'archipel, gérée par une SCI, réfléchit à supprimer à son tour les corbeilles selon Dominique Baudry.

L'expérimentation durera tout l'été, et en cas de succès sera pérennisée. Mais la maire est optimiste : "Sur l'archipel des Glénan, ça fonctionne, il n'y a pas de raison que ça ne fonctionne pas chez nous" estime-t-il.