Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

L'incendie de la salle du conseil municipal de Grenoble est d'origine criminelle selon la police scientifique

-
Par , France Bleu Isère, France Bleu

Le procureur de la République de Grenoble, Eric Vaillant, révèle ce lundi soir que les experts ont décelé une trace de "supercarburant" dans les restes de la salle incendiée dans la nuit du 29 au 30 septembre dernier.

Un incendie a ravagé la salle du conseil municipal de Grenoble et endommagé le hall gauche  de l'Hôtel de Ville le 30 septembre dernier
Un incendie a ravagé la salle du conseil municipal de Grenoble et endommagé le hall gauche de l'Hôtel de Ville le 30 septembre dernier © Radio France - Laurent Gallien

Grenoble, France

Les raisons de l'incendie qui a détruit la salle du conseil municipal de la ville de Grenoble vers 3h15 le lundi 30 septembre étaient jusque-là inconnues. Le retour ce lundi du rapport des experts du laboratoire de police scientifique de Lyon conclut à une origine criminelle, révèle Eric Vaillant, procureur de la République de Grenoble. Et ce alors que "les premiers éléments de l’enquête permettaient plutôt d’envisager un accident d’origine accidentelle".

Une conclusion qui se fonde, précise Eric Vaillant, "sur l’analyse d’un prélèvement effectué sur les lieux qui révèle la présence de supercarburant". Typiquement de l'essence. Cet épandage de supercarburant aurait eu lieu "au niveau de l’accès central à la salle du conseil municipal" soit en entrant dans la salle, soit en allumant un incendie à l'extérieur, qui se serait propagé sous les portes. Ce sont les deux hypothèses avancées par les experts. Reste à savoir qui et pourquoi?

"Une attaque en règle contre notre République, contre nos valeurs..." Eric Piolle

Contacté par France Bleu Isère le maire de Grenoble Eric Piolle explique "il est surtout important pour nous que toute la lumière soit faite sur cet acte odieux". "La salle du conseil municipal c'est le cœur de notre vie commune, poursuit l'élu, c'est là où l'avenir de Grenoble se construit avec des débats, des votes, depuis maintenant plus de 50 ans". "Cet incendie volontaire est une attaque en règle contre notre République, contre nos valeurs de liberté, de dignité, les valeurs des grenobloises et des grenoblois".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu