Faits divers – Justice

L'incendie de Montalba est maîtrisé dans les Pyrénées-Orientales

Par Cyrille Manière, France Bleu Roussillon et France Bleu vendredi 12 août 2016 à 6:10

Image de l'incendie de Montalba dans les Pyrénées-Orientales
Image de l'incendie de Montalba dans les Pyrénées-Orientales - JYT SDIS 66

Vers minuit, les pompiers ont réussi à fixer le feu dans le secteur de Montalba. Le vent a cessé et les flammes ne progressent plus. 1 100 hectares de végétation ont brûlé. Le feu est désormais maîtrisé et ne risque plus de s'échapper.

L'incendie de Montalba-le-Château est maîtrisé. Les pompiers en ont pris la mesure vers minuit, restait à éteindre des derniers foyers actifs. Le feux est à présent maîtrisé et ne risque plus de s'échapper. La tramontane, moins forte qu'hier, évolue vers un régime de brise marine et facilite nettement les opérations.

Selon les pompiers, 1 150 hectares de végétation ont brûlé. En toute fin de soirée, les pompiers ont bénéficié de meilleures conditions pour lutter contre le feu. En toute fin de soirée, toutes les routes, et notamment la nationale 116, ont pu être ouvertes de nouveau à la circulation. Le trafic des trains entre Perpignan et Villefranche-de-Conflent, totalement interrompu jeudi, n'a pas encore repris normalement ce vendredi matin.

300 pompiers sont toujours sur place vendredi matin pour surveiller les lisières du sinistre, et éviter toute reprise du feu. Ils étaient jusqu'à 600 à pied d’œuvre à minuit :  des pompiers des Pyrénées-Orientales bien sûr, mais aussi du Tarn-et-Garonne, de Haute-Garonne, du Gers, de l'Aude et de Catalogne sud. Des soldats du feu qui ont été secondés par une dizaine d'avions bombardiers d'eau.

Six pompiers blessés

Dès 7 heures du matin, les moyens aériens reprennent du service : deux Canadair et un hélicoptère bombardier d'eau sont intervenus pour noyer le secteur incendié, pour éteindre ce feu. Les deux Canadair sont repartis. Depuis le début de l'incendie, jeudi vers 8 heures du matin, six  pompiers ont été blessés : ils ont subi de légers traumatismes ou intoxications.

"Il a été compliqué de trouver des renforts", Jean-Pierre Salles-Mazou, directeur des pompiers du 66.

Jean-Pierre Salles-Mazou, le directeur départemental du SDIS 66, était en direct sur France Bleu Roussillon à 7 heures, il a fait le point sur la situation, sur l'évolution à prévoir et à attendre dans la journée mais également sur les renforts de pompiers.

Interview de Jean-Pierre Salles Masou, directeur départemental des pompiers

Une zone du Conflent pour qui cet énorme incendie n'est pas une première. En 2005 déjà, 2 000 hectares avaient brûlé en cinq jours, aux abords de Rodès.

Des centaines de personnes hébergées pour la soirée ou la nuit 

Dès hier après-midi, les communes traversées par la N116 ont anticipé un éventuel blocage prolongé des axes routiers et ferroviaires. Près de 500 personnes ont pu être accueillies dans les centres d’hébergement d’urgence, aménagés à l'Ille‐sur‐Têt, Marquixanes, Prades, Ria‐Sirach, Rodès, Villefranche de Conflent et Vinça.

40 voyageurs en train ont par ailleurs été hébergés à la salle des fêtes de Villefrance-de-Conflent. La plupart d'entre eux ont regagné la plaine dans la soirée, grâce à des bus mis à disposition par le conseil départemental. Seules deux personnes ont préféré passé la nuit sur le site.

Partager sur :