Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'incendie des locaux de l'ONF à Aubenas revendiqué sur un site anarchiste

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

L'incendie des locaux de l'Office National des Forêts (ONF) à Aubenas a été revendiqué sur le site "Attaque". L'auteur y dénonce l'exploitation des forêts.

L'entrée a été condamnée
L'entrée a été condamnée © Radio France - Pierre-Jean Pluvy

Dans un texte de près d'une page, l'auteur dénonce l'exploitation des forêts ou encore le fait qu'elles appartiennent à des propriétaires. 

Une revendication anarchiste

L'auteur dénonce toute utilisation de la forêt. Les phrases commencent toute par "J'ai entendu dire" par exemple que "les forêts devaient être protégées comprendre contrôlées".  L'auteur dénonce également les parcs naturels et tout ce qui concoure à protéger les espaces naturels.  Le texte est censé justifier l'incendie des locaux de l'ONF puisqu'il se termine par " Alors j’ai participé à l’attaque incendiaire contre les bureaux de l’Office National des Forêts à Aubenas dans la nuit du 5 au 6 octobre."

Le site s'appelle "Attaque" et est sous titré "Chronique de la guerre sociale en France". On y trouve plusieurs communiqués de soutien à des personnes ayant commis des actes violents comme par exemple la destruction de pylônes de téléphonie mobile.  

L'entrée du bâtiment très endommagée

L'entrée du bâtiment situé place Olivier de Serres à Aubenas est très endommagée et désormais condamnée. Il semblerait que le ou les auteurs aient glissé un produit enflammé dans la fente de la boite aux lettres dans la nuit de lundi à mardi il y a une semaine. C'est un agent qui a découvert le sinistre en arrivant le matin. Plusieurs matières comme du bois et du plastique se sont consumés provoquant de la fumée et de la suie dans les bureaux.      

Choix de la station

À venir dansDanssecondess