Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Elle avait lancé le mouvement #balancetonporc : Sandra Muller est condamnée pour "diffamation"

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Sandra Muller, première femme à avoir évoqué des faits de harcèlement sexuel présumé avec le mot-clé #balancetonporc, a été condamné ce mercredi pour diffamation. Elle était poursuivie par l'homme qu'elle avait nommément accusé.

Sandra Muller, première femme à avoir utilisé le mot-clé #balancetonporc.
Sandra Muller, première femme à avoir utilisé le mot-clé #balancetonporc. © AFP - Bertrand Guay

Sandra Muller, initiatrice du mouvement #balancetonporc, a été condamnée par le tribunal correctionnel de Paris ce mercredi pour "diffamation". Elle devra payer 20.000 euros de dommages et intérêts. En octobre 2017, elle avait donné le nom, sur les réseaux sociaux, de celui qu’elle accuse d’harcèlement sexuel lors d’une soirée cannoise.

On aurait voulu que les femmes se taisent, on ne s'y serait pas pris autrement - Me Francis Szpiner

"On aurait voulu que les femmes se taisent, on ne s’y serait pas pris autrement", a réagi l'avocat de Sandra Muller, Me Francis Spziner. Ce dernier compare cette condamnation à 20.000 euros de dommages et intérêts à la condamnation "des policiers qui ont violé la touriste canadienne".

"Si on supprime la liberté de parole, c’est une régression et c’est une régression au mouvement formidable", a indiqué de son côté Sandra Muller. Elle se dit "déçue" mais "déterminée" et demande "aux femmes de continuer à se battre". Son avocat Francis Szpiner a indiqué qu'il entendait faire appel.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Deux messages qui avaient lancé le mouvement

Le 13 octobre 2017, Sandra Muller, journaliste pour la Lettre de l'audiovisuel, tweetait le message suivant.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Message suivi quatre heures plus tard par un second tweet.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

La parole de milliers de femmes dénonçant harcèlement ou agressions sexuelles s'était libérée sous ce mot-dièse #balancetonporc, rapidement devenu viral, et sous son équivalent en anglais #Metoo (#MoiAussi) lancé par l'actrice Alyssa Milano. Lors de l'audience devant la 17e chambre civile du tribunal de Paris, le 29 mai dernier, Sandra Muller avait défendu la libération de la parole initiée par #balancetonporc, tandis qu'Eric Brion et ses avocats avaient dénoncé une forme de "délation".

Les avocats d'Éric Brion avaient réclamé 50.000 euros de dommages et intérêts, 15.000 euros de frais de justice, la suppression du tweet divulguant son nom et des publications judiciaires.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess