Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

L'instituteur de Malicornay accusé de prosélytisme devant le tribunal administratif de Limoges

-
Par , France Bleu Berry

En 2017, Matthieu Faucher, enseignant à Malicornay, était muté d'office par l'inspection d'académie. Il conteste cette sanction. L'affaire sera jugée ce matin par le tribunal administratif de Limoges.

Tribunal administratif
Tribunal administratif © Radio France - Lagain Aurelie

Malicornay, France

Il est "déterminé, confiant et serein", presque impatient d'aller s'expliquer. Matthieu Faucher attend depuis deux ans de se défendre devant le tribunal administratif

Tout commence par une lettre anonyme qui dénonce sa façon d'enseigner. L'instituteur utiliserait trop souvent des extraits de la Bible et ferait du prosélytisme. Lui conteste, expliquant que pour enseigner l'histoire de France, il doit en passer d'abord par un enseignement de la culture religieuse catholique qui a marqué de son empreinte tant le patrimoine que les événements historiques. 

Un référé examiné ce mercredi par le tribunal administratif de Limoges.

L'argument ne convainc pas l'Inspection d'académie qui réunit la commission de discipline. Matthieu Faucher est muté d'office en juin 2017. Depuis, l'enseignant, qui continue d'exercer comme remplaçant dans de nombreuses écoles du département de l'Indre, conteste cette sanction. Il a déposé un référé qui sera examiné ce mercredi par le tribunal administratif de Limoges. 

Matthieu Faucher fera le déplacement avec son avocat, mais également des parents d'élèves et le rpésident du regroupement pédagogique Baedcon-Malicornay pour entendre l'avis du rapporteur public ce mercredi 10 juillet à 10h.