Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

L'islamologue Tariq Ramadan, accusé de viols, en garde à vue à Paris

mercredi 31 janvier 2018 à 12:57 Par Germain Arrigoni, France Bleu Paris et France Bleu

L'islamologue suisse Tariq Ramadan, accusé de viols par deux femmes en France, a été placé en garde à vue mercredi par les enquêteurs de la police judiciaire parisienne, a-t-on appris de source judiciaire.

Tariq Ramadan à Bordeaux, le 26 mars 2016.
Tariq Ramadan à Bordeaux, le 26 mars 2016. © Maxppp -

Nouveau rebondissement après l'enquête ouverte par le parquet de Paris en octobre dernier suite à un dépôt de plainte pour "viol, agression sexuelle, violences et menaces de mort" à l'encontre de Tariq Ramadan. 

L'islamologue suisse a été placé en garde à vue à Paris dans le cadre de cette enquête. Il est accusé de viols et violences volontaires par deux femmes, dont l'ancienne salafiste Henda Sayari, aujourd'hui militante féministe. 

Dans le sillage du scandale Weinstein aux Etats-Unis cet automne, qui a entraîné dans de nombreux pays une libération de la parole de femmes victimes d'abus sexuels, ces deux femmes ont accusé le théologien de les avoir violées en 2009 et en 2012 en France.

Tariq Ramadan avait porté plainte pour "dénonciation calomnieuse"

L'accusé, qui nie les faits, avait de son côté déposé une plainte en octobre dernier pour "dénonciation calomnieuse".

La défense du théologien a versé au dossier des pièces censées, selon elle, discréditer la parole de cette ancienne salafiste devenue militante féministe. 
Parmi ces documents figurent notamment des conversations sur Facebook au cours desquelles une femme qui se présente comme Henda Ayari fait en 2014 - soit deux ans après les faits présumés -, des avances explicites au théologien qui n'y donne pas suite. Une seconde plainte visant Tariq Ramadan, pour des faits similaires dans un hôtel à Lyon en 2009, a été déposée fin octobre quelques jours après la première plainte.

Tariq Ramadan, petit-fils du fondateur de la confrérie égyptienne islamiste des Frères musulmans, est âgé de 55 ans. Il est professeur d'études islamiques contemporaines à l'université d'Oxford (Grande-Bretagne). Régulièrement présent dans les médias, il est souvent contesté, notamment dans les milieux laïques, qui voient en lui le tenant d'un islam politique.