Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
L'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing est mort à l'âge de 94 ans "des suites du Covid"

Ligue des champions : l'OM s'incline (1-0) en fin de match à l'Olympiakos

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu Vaucluse, France Bleu

Proches d'ouvrir le score, les footballeurs marseillais sont finalement dominés en seconde période par les Grecs de l'Olympiakos, lors de la 1ère journée de la Ligue des Champions à Athènes.

L'OM peut éprouver des regrets
L'OM peut éprouver des regrets © Radio France - Bruno Blanzat

L'OM y a cru. Pendant une heure. Avant de céder, plus le temps s'écoulait. Et de craquer dans le temps additionnel (90e+1) face à des Grecs meilleurs en seconde période.

Les Marseillais peuvent regretter leurs quelques belles occasions, par Thauvin (32e), qui manque sa reprise devant le but et surtout Benedetto, d’entrée de seconde période (46e) qui perd son face à face devant le gardien de l'Olympiakos. "C'était un match équilibré et on a eu un peu de malchance juge André Villas-Boas pour qui la première équipe qui marquait avait des chances de l'emporter. Cela nous mets un peu en difficulté car on reçoit Manchester City (mardi prochain). Mais bon, Porto, aussi, compte 0 point. On doit continuer."

L’entraîneur de l'OM André Villas-Boas évoque la malchance pour qualifier cette cruelle fin de match

C'est offensivement que l'OM a eu du mal, avec les déceptions Bénédetto et Payet. Pour finalement céder sur une action de classe de l'ancien olympien Valbuena, servant parfaitement Hassan, dont la tête piquée (90e+1) au premier poteau laisse Mandanda sans voix et plonge les Marseillais dans le brouillard.

Si le point du nul était tout proche, ce revers, qui place d'entrée l'OM en position délicate, révèle aussi que le niveau de la Ligue des Champions demande un autre investissement.

Les marseillais doivent déjà réagir face à l'ogre de la poule, Manchester City (vainqueur de Porto 3-1), mardi prochain, au Vélodrome.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess