Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'ombre de Michel Fourniret plane sur plusieurs "cold cases" en Ile-de-France

Michel Fourniret est mort ce lundi à l'hôpital de la Pitié Salpêtrière à Paris, emportant avec lui des secrets qui auraient peut-être pu permettre de lever le mystère dans certaines affaires de disparitions et de meurtres non élucidées en Ile-de-France.

Michel Fourniret en 2006, à Rezé près de Nantes, lors d'une reconstitution.
Michel Fourniret en 2006, à Rezé près de Nantes, lors d'une reconstitution. © Maxppp - PHOTOPQR/OUEST FRANCE

Il ne sera pas jugé pour tous les crimes dont il était accusé. Le tueur en série Michel Fourniret est mort lundi à l'hôpital de la Pitié Salpêtrière à Paris, à l'âge de 79 ans. Condamné deux fois à la prison à perpétuité pour les meurtres de huit jeunes femmes, il était également mis en examen dans quatre autres affaires, notamment pour l'enlèvement et le meurtre d'Estelle Mouzin en 2003 à Guermantes en Seine-et-Marne, qu'il avait avoué début 2020. Mais le nom de Michel Fourniret est cité dans au moins une vingtaine d'autres dossiers de disparitions ou de meurtres, dont trois en Ile-de-France.

Karine Leroy, Caroline Pino et Florence Boise

La première est l'affaire Karine Leroy, lycéenne retrouvée étranglée en 1994 en Seine-et-Marne, le même département qu'Estelle Mouzin. Comme elle, Karine Leroy était partie à l'école et n'est pas revenue. L'hypothèse Fourniret a été un temps envisagée mais jamais sérieusement étudiée. Autre affaire où les analyses ADN seraient en cours, le meurtre de la Hollandaise Caroline Pino en 1996 dans l'Essonne. La touriste de 24 ans avait été retrouvée morte en sous-vêtements au bord de l'autoroute. 

Mais l'enquête où la piste Fourniret semble la plus troublante, c'est celle de la disparition de Florence Bloise, en 2003, seulement trois semaines après Estelle Mouzin. La mère de famille a disparu dans les Yvelines, un département où a vécu Fourniret, où il a avoué avoir enterré des victimes. Lors d'autres investigations criminelles il a même emmené les enquêteurs tout près du domicile de Florence Bloise. Ses proches attendent toujours des réponses, l'ADN parlera peut-être, mais pas le tueur en série.

Les meurtres de Karine Leroy et Carolne Pino n'ont jamais vraiment été rattachés à Fourniret, mais ils datent d'une période où aucun crime ne lui a été attribué, alors que selon son ex-compagne Monique Olivier, il ne s'est jamais arrêté d'en commettre. C'est maintenant sur elle, Monique Olivier, que repose les espoirs des familles, nombreuses à espérer qu'elle fasse des révélations maintenant que le tueur en série est mort. 

Un parcours meurtrier en Ile-de-France

Dans son histoire macabre, Michel Fourniret est souvent passé en Ile-de-France. Il a vécu à Clairefontaine-en-Yvelines dans sa jeunesse ; dans les années 1980 il est incarcéré pour plusieurs agressions sexuelles et des viols commis en région parisienne, pour lesquels il est d'ailleurs condamné par la cour d'assises de l'Essonne. À sa sortie de prison en 1988, il s'intéresse à un magot, celui dit du "gang des postiches", dont il connait l'existence grâce aux confidences d'un de ses anciens codétenus. Il déterre l'argent caché dans un cimetière du Val-d'Oise et tue la femme de son ancien camarade de prison. Grâce à cet argent, il achète plusieurs propriétés dont le château du Sautou dans les Ardennes où il a vécu jusqu'à son arrestation. De l'argent qui lui a permis de vivre tranquillement, commettant plusieurs meurtres en quelques mois seulement. 

Michel Fourniret a surtout marqué l'Ile-de-France en 2003, lors de l'enlèvement d'Estelle Mouzin. Le 9 janvier 2003, cette fillette de 9 ans rentre de l'école à Guermantes en Seine-et-Marne lorsqu'elle disparait. On ne la reverra jamais. Ce n'est qu'en 2019 que Monique Olivier, l'ex-femme de Michel Fourniret se dédit et fait voler en éclats l'alibi qu'elle offrait au tueur en série depuis plus de 15 ans. Michel Fourniret finit par avouer devant la juge d'instruction en mars 2020. Depuis des fouilles ont été lancées, sans succès, le corps d'Estelle Mouzin n'a pas encore été retrouvé. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess