Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

L'ONG Greenpeace porte plainte contre une entreprise indrienne

-
Par , France Bleu Berry

Une entreprise indrienne accusée par Greenpeace d'importer du bois issu de coupes illégales. L'ONG a porté plainte auprès du procureur de la République de Châteauroux.

L'association dénonce des coupes de bois illégales
L'association dénonce des coupes de bois illégales © Radio France - Nathanael Charbonnier

Ardentes, France

Dans un document d'une trentaine de pages adressé au procureur de la République de Châteauroux, Greenpeace dénonce des pratiques qu'elle juge illégale d'une entreprise indrienne : elle importerait du Brésil du bois issu d'exploitations forestières illégale. Ces coupes seraient réalisées dans l'état brésilien le plus touché par la déforestation. 

Par la voix de sa juriste, Laura Monnier, Greenpeace accuse l'entreprise  "d'avoir fait venir en France du bois issu de coupe illégale, et d'avoir sciemment manqué à ses obligations de vérification de la provenance du bois". L'ONG  accuse enfin l'entreprise d'avoir utilisé des documents falsifiés en provenance du Brésil permettant l'import ce de bois...

Quand on importe du bois d'un pays, on se renseigne - Greenpeace

Des délits commis en connaissance de cause selon Greenpeace  : "C'est délibéré parce que toutes les ONG qui travaillent sur le secteur du bois illégal communique depuis des années et quand on importe du bois d'un pays, on se renseigne sur la zone de laquelle on importe". 

L'entreprise indrienne n'est pas la seule à être visée par la plainte. Greenpeace a en fait mené l'enquête directement depuis le Brésil : " Le dossier a été monté avec notre bureau au Brésil qui a des personnes sur place, qui sont allées sur le terrain vérifier où était coupé le bois qui est expédié et à qui il est destiné...On a donc toute la chaîne d’approvisionnement"  

L'ONG a porté plainte et espère que le procureur ouvrira une enquête pour que, in fine, des sanctions soit prises contre les entreprises qui s'adonne au trafic de bois illégal

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu